Publicité

Equipe de France: pour Renard, finir la CAN avec la Côte d'Ivoire n'aurait pas été un problème

Il aurait aimé faire cette pige. Mais le "prêt" ne s’est finalement pas fait. Après le départ de Jean-Louis Gasset et la défaite cinglante subie contre la Guinée équatoriale (0-4), la Fédération ivoirienne avait tenté un sacré coup pour relancer son équipe à partir des huitièmes de finale: faire revenir Hervé Renard pour le reste de la CAN. Après plusieurs heures de réflexion, la FFF avait dit non.

Renard cite l'exemple de Calzona

Invité de Rothen s’enflamme ce mercredi sur RMC, avant le tirage au sort du tournoi de football des Jeux olympiques de Paris 2024, le sélectionneur de l’équipe de France féminine a accepté d’évoquer (brièvement) le sujet.

"Cet épisode est passé, chacun a son point de vue et je le respecte. Quelques semaines après, le sélectionneur de la Slovaquie (Francesco Calzona) a signé à Naples. Il fera l’Euro avec la Slovaquie cet été et il est entraîneur à Naples, qui n’est pas un petit club de quartier", a confié Hervé Renard au micro de Jérôme Rothen.

"Est-ce que ça aurait été un problème vis-à-vis de l’équipe de France féminine de faire la CAN? Pour moi non mais chacun son avis. Il faut accepter l’avis de tout le monde, c’est un débat. La seule chose qu’on peut regretter, c’est que ça a fuité. Ça aurait été mieux que les fédérations discutent et que rien ne se sache", a-t-il ajouté.

C’est finalement l'ancien Nantais Emerse Faé, jusqu’alors adjoint de Gasset, qui avait récupéré les Éléphants, les guidant jusqu’à la victoire finale dans cette CAN.

Article original publié sur RMC Sport