Publicité

Equipe de France: "J’ai choisi la France pour le haut niveau", Adli explique son choix de représenter la France

En conférence de presse, début mars, Yacine Adli (23 ans) avait promis de s’expliquer sur son choix de représenter la France plutôt que l’Algérie, le pays de ses parents, c’est désormais chose faite. Le milieu de terrain de l’AC Milan a choisi la Gazzetta dello Sport et le réseau social X (anciennement Twitter) pour défendre sa décision.

"Je suis supporteur de l’Algérie mais en tant que joueur j’ai choisi la France. J’ai choisi la France pour le haut niveau", a-t-il expliqué auprès du prestigieux quotidien sportif italien. Mais alors qu’il semblait vouloir dire par ces mots que le challenge sportif lui paraît plus intéressant à relever avec les doubles champions du monde français, Yacine Adli s’est senti le devoir de revenir sur une déclaration qui a été vraisemblablement mal perçue en Algérie.

"Je n'ai jamais dit que je souhaitais rejoindre l'Algérie"

"J’ai dit que mon objectif était de jouer au plus haut niveau ce qui ne veut pas dire que la sélection algérienne n’est pas le très haut niveau mais simplement que le challenge est plus élevé pour moi de vouloir rejoindre l’équipe de France", a développé Yacine Adli dans un long message publié sur X. Dans cet entretien à la Gazzetta, l’ancien joueur des Girondins de Bordeaux évoque aussi le prédécesseur de Vladimir Petkovic sur le banc des Fennecs, Djamel Belmadi, rappelant que ce dernier l’appréciait beaucoup, et que "la situation s’est compliquée après son départ". Mais là encore, ses propos ont semble-t-il été mal interprétés. "J’ai dit qu’à mon sens son départ serait une perte pour la sélection. Mais je n’ai jamais dit que son départ changeait quelque chose à ma décision comme je n’ai jamais dit à quiconque que je souhaitais rejoindre la sélection auparavant", a corrigé Yacine Adli.

"J’ai préféré être honnête et transparent sur ma décision plutôt que de jouer la carte de l’indécision, je ne suis qu’un joueur banal avec mes objectifs et que je réussisse ou non à les atteindre cela ne changera rien à ma personne, a conclu Yacine Adli. Inutile de me dire que les portes de la sélection me sont ouvertes ou non. Avec mes déclarations elles se sont fermées quoi qu’il advienne. J’ai de la fierté et surtout une parole, sûrement mon côté Algérien."

Il n’y a désormais plus aucun doute sur ses intentions, Yacine Adli sera international français chez les A ou ne sera pas. Et même si la concurrence y est très dense dans son secteur de jeu, le joueur formé au Paris Saint-Germain est déterminé à réussir son pari. Yacine Adli a été international français dans toutes les catégories de jeunes jusqu’aux moins de 20 ans, et il ne se voit pas 'trahir' la Fédération française de football.

Article original publié sur RMC Sport