Environnement. Des chasseurs inuits bloquent une mine du Grand Nord canadien

Courrier international (Paris)
·1 min de lecture

Un groupe de chasseurs du Nunavut paralyse, depuis le 5 février, les activités de l’une des plus importantes mines de fer du monde pour protester contre le projet d’expansion du site, jugeant qu’il nuira à la faune locale. De nombreuses communautés du territoire nordique les soutiennent.

Par des températures atteignant les −30 °C, une dizaine de chasseurs inuits ont regroupé des motoneiges et des traîneaux pour bloquer une piste d’atterrissage et une route menant à la mine de fer de la rivière Mary, sur l’île de Baffin, dans le Grand Nord canadien, indique la CBC.

Plus de 700 employés de la mine, située dans le territoire fédéral du Nunavut, sont bloqués sur le site, et les vols de ravitaillement sont suspendus. Radio-Canada précise les intentions des chasseurs : “Les hommes se disent pacifiques. Ils portent certes des armes à feu, mais elles font partie de leur équipement de sécurité pour voyager dans une zone où il pourrait y avoir des ours polaires.” Le diffuseur ajoute :

Ils disent qu’ils ne partiront pas tant que les préoccupations des communautés n’auront pas été prises en compte lors des consultations environnementales organisées pour discuter de l’expansion [du site].”

Selon le site iPolitics, les chasseurs “demandent à être reconnus comme association inuite. Ils réclament également une part des royalties de la mine.”

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :