Publicité

Entre Intermarché et Unilever, la guerre est clairement déclarée

La guerre est déclarée. Le géant de l'agroalimentaire et des produits d'hygiène Unilever (marques Knorr, Amora, Axe ou Carte d'Or) a assigné en référé Intermarché pour une campagne d'affichage jugée dénigrante, alors que les deux acteurs sont en pleines négociations commerciales, a appris l'AFP, vendredi 19 janvier, auprès du distributeur. «Nous recevons une surprenante assignation de la part d'Unilever», a réagi le troisième distributeur alimentaire français auprès de l'AFP, confirmant une information de L'Informé. Intermarché, relevant que la démarche «s'inscrit, du point de vue du calendrier, dans la dernière ligne droite des négociations commerciales», dit pouvoir «imaginer qu'il s'agit d'une tentative de déstabilisation très maladroite».

Unilever conteste une campagne de communication des Mousquetaires/Intermarché, qui avait détourné des slogans publicitaires associés à certaines des marques de son portefeuille pour fustiger des demandes de tarifs trop importantes, ou des cas de «réduflation» ou «shrinkflation», quand les quantités de produits sont réduites pour un prix inchangé, voire plus élevé. «Knorr, j'adorais», ou encore les glaces Carte d'Or qui «n'y vont pas avec le dos de la cuillère». L'entreprise, cotée à la Bourse de Londres, a fait passer des commissaires de justice ces derniers jours pour «sommer plusieurs magasins Intermarché de cesser ces affichages jugés comme dénigrants», rapportait plus tôt jeudi le spécialiste du secteur Olivier Dauvers, sur son site Le (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Ce nouveau textile s’adapte à la température
Ryanair : voici la meilleure période de l’année pour avoir les prix les plus bas
Champagne : la folle ascension d’un vignoble… qui a su faire de son raisin de l’or
Pouvoir d’achat : voici les nouveaux avantages de la carte Familles nombreuses
Pimkie : quelle sera la liste des magasins contraints de fermer ?