Publicité

ENQUÊTE - J’irai dormir chez vous, Thalassa... Dans les coulisses des émissions de voyage

Dans les émissions de voyage, il y a ce que l’on voit à l’écran, et c’est pour cela qu’on les regarde : ces paysages ou ces lieux qui nous font rêver, ces rencontres peu ordinaires… Et il y a tout ce que l’on ne voit pas. Qu’est-ce qui se passe derrière l’écran, hors-champs ? "On gamberge à partir de mars sur nos futures destinations", explique Alain Goury, producteur d’Échappées Belles diffusée depuis dix-huit saisons sur France 5. "J’envoie un mail à tous nos collaborateurs en demandant : « Qu’est-ce qui vous rêvez en ce moment ? L’Estonie ? Le Rwanda ? » On établit une liste idéale qu’on affine, sachant que l’on a 35 émissions de 90 minutes à tourner entre début septembre et fin juin. Ensuite, on les dispatche entre nos trois « animateurs » historiques, à savoir Sophie Jovillard (depuis 2006), Jérôme Pitorin (depuis 2010) et Ismaël Khelifa (depuis 2019). Sans oublier Tiga qui en présente une ou deux par saison, Sabine Quindou, la cheffe Anton Cocagne et Théo Curin qui vient de nous rejoindre. Cela fait beaucoup d’agendas à coordonner." Chaque destination mobilise quatre à cinq personnes : un assistant enquêtant en amont, un JRI (journaliste reporter d’images), parfois avec un assistant, réalisant de son côté les reportages représentant 50 minutes d’antenne, et un animateur avec un cameraman l’accompagnant sur place.

À lire également

Thalassa, aventures extrêmes (France 3) : Diego Buñuel plonge avec des requins-tigres pour le retour de l'émission culte

La Corée du Nord ? Non !

Y-a-t-il des destinations interdites ? "Non, répond Alain. Échappées Belles n’est pas une émission politique. Mais nous n’allons que là où tout le monde peut aller : ok pour l’Arabie Saoudite, la Chine, les Îles Féroé mais pas la Corée du Nord. On s’interroge aussi par rapport à nos bilans carbone : Faut-il encore tourner en Australie, en Nouvelle Zélande ? Nous y sommes allés récemment mais je pense que c’est la dernière fois." Parmi les émissions itinérantes en France ou à l’étranger, il y a celles qui demandent des logistiques beaucoup plus légères comme Nus et Culottés (France 5) ou J’irai dormir ch...

Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi