Enquête internationale sur l'emploi d'armes chimiques en Syrie

Le Conseil de sécurité des Nations unies (en réunion ici à ce sujet) a donné jeudi son feu vert à une enquête internationale en vue d'établir la responsabilité de bombardements chimiques survenus en Syrie, /Photo prise le 7 août 2015/REUTERS/Lucas Jackson (Reuters)

NATIONS UNIES (Reuters) - Le Conseil de sécurité des Nations unies a donné jeudi son feu vert à une enquête internationale en vue d'établir la responsabilité de bombardements chimiques survenus en Syrie, a-t-on appris de sources diplomatiques. Le lancement de cette enquête, qui sera menée par l'Onu et l'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques (OIAC), a été retardé par les objections de la Russie. Les Russes souhaitaient notamment que les investigations soient étendues à l'Irak, où les djihadistes de l'Etat islamique (EI) sont soupçonnés d'avoir eu recours à des armes chimiques. En ce qui concerne la Syrie, les puissances occidentales tiennent les forces gouvernementales pour responsables de bombardements chimiques, tandis que la Russie, alliée de Damas, accuse les rebelles. (Louis Charbonneau, Guy Kerivel pour le service français)

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles