Publicité

Des enfants sourds retrouvent l'audition, COP28 et papilles gustatives : l'actu des sciences en ultrabrèves

Au sommaire des ultrabrèves du 29 novembre 2023 : quatre enfants sourds retrouvent l'audition, la COP28 sonne l'heure du premier bilan mondial pour limiter la hausse des températures à 1,5°C et nos papilles gustatives dictent notre appétit.

L'actu des sciences du 29 novembre c'est :

En santé : Quatre enfants sourds retrouvent l'audition grâce à la thérapie génique.

  • Quatre enfants sourds de naissance ont retrouvé l'audition après avoir reçu une thérapie génique.

  • Les cellules ciliées, responsables de l'audition, sont corrigées génétiquement à l'aide d'un virus inoffensif injecté dans le liquide de l'oreille interne.

  • Le succès de cette thérapie génique ouvre la voie au traitement de surdités congénitales liées à d'autres mutations génétiques.


En nature et environnement : COP28 : l’heure du premier bilan mondial à limiter la hausse des températures à 1,5°C a sonné.

  • La COP28 est le premier bilan des actions entreprises pour respecter l'objectif de l'accord de Paris : rester sous la barre des 1,5°C.

  • Si l'on en croit les climatologues du Giec, ce n'est pas à la hauteur : 5,3 % de réduction des émissions de gaz à effet de serre d'ici 2030 contre les 43 % préconisés par le Giec.

  • Selon un sondage Odoxa, 80 % des Français estiment que la COP28 n'atteindra pas ses objectifs.


En santé : Découverte : comment nos papilles gustatives dictent notre appétit.

  • La vitesse à laquelle nous mangeons (contrôlée par les neurones PRLH) est essentiellement dictée par le goût des aliments.

  • Des expériences sur des souris ont montré que les signaux provenant de l'intestin sont ignorés par les neurones PRLH au profit des signaux venant des papilles gustatives.

  • Les neurones responsables de l'appétit répondent aux goûts sucrés et salés, mais ne répondent pas aux autres goûts.


En high-tech : ChatGPT invente les données d’une étude scientifique… à la demande des chercheurs.

  • La dernière version de l'agent conversationnel d'OpenAI, ChatGPT, a été améliorée à l'aide du langage de programmation Python, lui permettant de traiter des données statistiques.

  • Des chercheurs italiens ont montré qu'il est depuis possible d'utiliser ChatGPT pour générer de fausses données scientifiques.

  • Les données générées par l'intelligence artificielle p[...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi