Publicité

Comme des enfants, les grands singes sont parfois taquins

Un animal qui continue de nous surprendre. Malgré les nombreuses études qui ont été réalisées sur le sujet, le cerveau des singes a encore de nombreux secrets à nous dévoiler. En témoignent les conclusions d’une étude publiée le 14 février dernier dans la revue Proceedings of the Royal Society B: Biological Sciences. Selon des chercheurs du département d’anthropologie de l’université de Californie, à Los Angeles, et de l’Institut Max-Planck, en Allemagne, les singes auraient des capacités cognitives bien plus complexes que ce que l’on pouvait imaginer. Ces derniers seraient en effet capables de faire preuve d’humour en ayant des actes de "taquinerie ludique", semblables au comportement chez les jeunes enfants. La taquinerie ludique est, selon les scientifiques, "mutuellement agréable, se produit dans des relations étroites, nécessite l’anticipation de la réponse d’autrui et implique la création de moments “inattendus” qui s’écartent des normes d’interaction attendues".

En d’autres termes, le farceur fait une blague à son semblable en trouvant le juste équilibre entre l'agression et l’amusement, sans que cela puisse être interprété comme du harcèlement. Par exemple, un enfant va tendre un objet à un autre enfant avant de le retirer avant que l’autre ne l’attrape. "Ce qui est intéressant, c'est que la taquinerie engendre rarement un comportement agressif", explique Isabelle Laumer, primatologue et biologiste cognitive à l'Institut Max-Planck, lors d’un échange avec l’AFP. Ce type (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Pourquoi les animaux rétrécissent-ils en évoluant ?
Voici les signes qui montrent que votre chat s'ennuie
Comment empêcher un chat de griffer les meubles ?
Ces produits ménagers sont toxiques pour vos animaux de compagnie
Quelles sont les allergies les plus courantes chez les chats ?