Publicité

Energie solaire : le retour en force des usines photovoltaïques en France

Des cadres juridiques nationaux et européens favorables, des progrès technologiques continus, une baisse forte des coûts : les acteurs français du photovoltaïque réunis le 21 mars 2023 à Lyon enregistrent une forte demande des industriels et des collectivités, tandis que la production européenne de panneaux solaires redémarre.

L’édition 2023 des "perspectives des technologies de l’énergie" de l’Agence internationale de l’énergie (AIE) ne peut que réjouir les congressistes réunis ce 21 mars 2023 à Lyon pour le colloque annuel sur le photovoltaïque organisé par le Syndicat des énergies renouvelables (SER). On y affirme que "le monde de l’énergie est dans la phase naissante d’une nouvelle ère industrielle, l’ère de l’industrialisation des technologies des énergies renouvelables". L’AIE estime que "les industries qui étaient dans leur enfance au début des années 2000, pour le solaire et l’éolien, et au début des années 2010 pour les véhicules électriques et les batteries, se sont épanouies aujourd’hui en vastes opérations industrielles". Cela tient en un chiffre : le marché global des énergies renouvelables — comprenant solaire, éolien, pompes à chaleur, électrolyseurs, piles à combustible et batteries — pèsera en 2030 plus de 600 milliards d’euros, soit le triple d’aujourd’hui.

La hausse des énergies renouvelables d\'ici 2030 Crédit : IEA
La hausse des énergies renouvelables d\'ici 2030 Crédit : IEA

La courbe de croissance des énergies renouvelables selon l'AIE. En jaune, la part du solaire. © AIE

La tendance était déjà là, alimentée par les appels de la communauté scientifique et du Giec à sortir au plus vite des énergies fossiles. Mais un deuxième moteur, bien plus efficace malheureusement, s’est allumé. La guerre en Ukraine et l’alignement de la Chine sur les positions russes ont mis l’accent sur la dépendance des pays occidentaux au gaz sibérien et vis-à-vis de l’industrie chinoise dans ces secteurs clés des énergies renouvelables. Dans ces mêmes perspectives, l’AIE illustre en tableau Excel cette faiblesse. La Chine est le premier fabricant au monde d’électrolyseurs, de pompes à chaleur, de panneaux solaires, d’éoliennes et de batteries, et le premier producteur de matériaux aussi stratégiques que le cuivre, le lithium, le nickel et le cobalt. Au début des années 2010, la fabrication à grande échelle de panneaux chinois à bas coût — car bénéficiant de coûts salariaux faibles et d’aides étatiques — a ainsi c[...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi