En Allemagne, les exportations d'armes au sommet

Ces trois dernières années, les exportations d'armes approuvées par le gouvernement allemand n'avaient cessé de diminuer. En 2019, elles ont atteint un nouveau sommet. Avec un volume total de 7,95 milliards d'euros, le précédent pic de 2015 était déjà dépassé à la mi-décembre, si l'on s'en fie aux chiffres du ministère allemand de l'Économie. Le premier client des industriels allemands est la Hongrie, avec 1,77 milliard d'euros d'armement acheté. En 2019, Budapest s'est garanti près du quart des licences d'exportation des fabricants d'armes germaniques. Le gouvernement conservateur de Viktor Orban modernise son armée à grande échelle et prévoit pour cela doubler ses dépenses de défense. Egypte ét Emirats, bons clients En deuxième place, on retrouve l'Algérie (843 millions d'Euros), puis l'Égypte (802 millions d'euros), qui tout comme les Émirats arabes unis (8ème ), est un membre fondateur de la coalition arabe en guerre contre les Houthis au Yémen. Les Émirats arabes unis, en froid avec leur voisin saoudien, ont depuis annoncé le retrait de leurs forces présentes sur le territoire yéménite. Le Qatar, lui aussi critiqué pour sa politique en matière de droits de l'Homme, fait également partie des 10 principaux acheteurs d'armes allemandes. Or les exportations d'armes en Allemagne sont traditionnellement un sujet explosif dans l'opinion publique.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles