Publicité

“Emprise destructrice”, violences “physiques”... Isild Le Besco suit les pas de Judith Godrèche

Elle a fait le choix de sortir du silence. Après Judith Godrèche, c’est au tour d’Isild Le Besco de dénoncer le comportement de Benoît Jacquot. Dans les colonnes du Monde, l’actrice et réalisatrice avait confirmé avoir été victime de violences de la part du cinéaste, sans toutefois en dire davantage. Mais lors d’un entretien accordé au Parisien et publié ce mercredi 21 février, elle a finalement accepté d’en dire plus au sujet de sa relation avec Benoît Jacquot.

Lors de cette interview, Isild Le Besco y évoque notamment des "violences psychologiques ou physiques", et l’"emprise" qu’aurait exercée le réalisateur sur elle pendant leur liaison. Une histoire qui a duré cinq ans, et a débuté quelques mois après le tournage de son premier film avec le cinéaste, alors qu’elle n’était âgé que de 16 ans. "En apparence, c’était une relation nourrissant de beaux films et, pour moi, la découverte d’un monde. Mais à l’intérieur, c’était aussi une emprise destructrice, une perte de soi. Des violences psychologiques, surtout", a-t-elle confié à nos confrères : "par exemple, il me disait perpétuellement que j'étais grosse".

Isild Le Besco : "une grande partie de ma vie a été gâchée"

Elle explique toutefois que "contrairement à Judith (Godrèche, ndlr), je n’ai pas vécu avec lui et cela m’a peut-être un peu protégée". Cette dernière a récemment porté plainte pour viols avec violences sur mineur de moins de 15 ans contre (...)

Lire la suite sur Closer

Faustine Bollaert en larmes : ce témoignage déchirant qui l'a faite craquer
Numérologie : découvrez votre Chemin de Vie si son nombre est le 7
Alain Delon : "Les cons...", la réponse brève mais brutale d'Anthony à Anouchka
Eglantine Eméyé : "Il paraît…", son message bouleversant un an après la mort de son fils
Dani Alves jugé pour viol : le verdict est tombé et c'est très lourd pour l'ex-star du foot