Un empoisonneur à l'origine de plusieurs intoxications de chiens dans les Yvelines

·2 min de lecture
Les animaux touchés auraient ingéré des appâts empoisonnés semé dans la nature

L'individu aurait confectionné des appâts empoisonnés qu'il aurait ensuite laissés dans la nature pour que les chiens en promenade les mangent.

Six mois plus tard, le sinistre empoisonneur de chiens de Vernouillet semble avoir repris du service. Après une vague d'intoxications ayant touché une dizaine d'animaux en février dernier, un cas similaire a été recensé ces derniers jours à proximité de cette commune des Yvelines.

Le Parisien rapporte ainsi que ce samedi, un chien promené par sa maîtresse près de l'étang du Gallardon a été victime d'une tentative d'empoisonnement. Alors que la jeune femme était venue rejoindre son compagnon, pêcheur sur ce plan d'eau, la soirée a tourné au cauchemar.

"Le poison était mélangé à de la graisse de bœuf"

"Vers 19 heures, j’ai vu mon chien complètement abattu, qui ne savait plus où se mettre et son ventre a commencé à gonfler au niveau de l’estomac, se remémore la maîtresse, citée par le quotidien francilien. Quand il a essayé de vomir, j’ai vu une substance blanche comme de la colle dense qui remontait à chaque spasme. J’ai dû lui mettre la main dans la gueule pour tirer dessus."

L'animal a ensuite pu être pris en charge par une clinique vétérinaire, qui ont réussi à le sauver, mais aussi découvert que l'intoxication était due à l'ingestion d'un appât empoisonné. "Le poison était mélangé à de la graisse de bœuf, très appétente pour les carnivores, ce qui laisse peu de doute sur le caractère intentionnel", assure ainsi la clinique en question, citée par Le Parisien.

Une dizaine de chiens victimes d'appâts similaires en février

Ce n'est donc malheureusement pas la première fois qu'un tel incident se produit dans cette zone. En février dernier, Le Parisien rapportait ainsi une vague d'intoxications de chiens d'origine malveillante près de l'étang du Gallardon. Au moins une dizaine de chiens en avaient été victimes, mais tous avaient heureusement pu être sauvés.

Pour la propriétaire du chien empoisonné ce samedi, lui aussi sain et sauf après une soirée aux urgences vétérinaires, son animal a cependant "eu de la chance". "C’est un chien de 4 ans en bonne forme physique qui fait 30 kg et a été pris à temps. Il a reçu plusieurs injections et on s’est relayés pour le veiller toute la nuit. Mais le vétérinaire m’a dit qu’un plus petit il y serait passé"; appuie la jeune femme, toujours citée par le quotidien francilien.

Ce contenu pourrait également vous intéresser :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles