Publicité

Un "empoisonneur" canadien aurait aidé des centaines de personnes à se suicider

Arrêté en mai 2023 après avoir envoyé au moins 1 200 colis contenant du nitrite de sodium à des personnes aux pensées suicidaires dans 40 pays à travers le monde, Kenneth Law risque la prison à vie.

Il a posté plus de 1 200 colis partout à travers le monde. Kenneth Law, un Canadien de 57, est poursuivi par la justice de son pays pour « aide et conseil au suicide » auprès d’au moins 14 résidents de l’Ontario. Il aurait fourni aux victimes, âgées de 16 à 36 ans, « des équipements et des substances pour les aider à mettre fin à leurs jours ».

Et les preuves amassées contre lui sont si nombreuses que, d’après Ici Toronto, la justice canadienne a décidé de se passer d’une enquête préliminaire et de renvoyer Kenneth Law directement devant un tribunal. Le quinquagénaire y risque la prison à vie sans possibilité de libération conditionnelle avant 25 ans.

D’autant que selon la BBC, ce serait près de 1 200 colis de la sorte que Kenneth Law aurait envoyés à travers le monde. Le média anglais a déjà identifié au moins 272 destinataires au Royaume-Uni - dont à minimum 90 seraient morts - et 40 pays touchés.

Des "kits d’aide au suicide"

Kenneth Law était présent sur de multiples sites de vente en ligne où il proposait notamment du nitrite de sodium à des personnes suicidaires. Il s’agit d’un conservateur alimentaire très utilisé (en particulier pour la charcuterie), mais qui, consommé en grande quantité, peut être mortel. Seulement, peu d’informations sur ce business ont fuité dans la presse canadienne, car, selon Ici Toronto, ses comparutions se sont, jusqu’ici, faites à huis clos.

À lire aussi Le larcin raté d’un ex-mafieux qui avait volé les souliers rouges du « Magi...

Lire la suite sur ParisMatch

VIDÉO - Une baleine à bosse s'est installée près d'un port en Islande depuis 3 semaines