Un employé ruine une demande en mariage, Disneyland Paris s’excuse

Un employé ruine une demande en mariage, Disneyland Paris s’excuse (lepoint.fr)

Un employé de Disney a surgi au milieu de la demande en mariage d’un homme alors que ce dernier avait reçu l’autorisation du parc, rapporte « Newsweek ».

C'est un moment dont ce jeune couple se souviendra toute sa vie, mais pas pour les raisons qu'il espérait. Samedi 4 juin, un homme s'apprêtait à faire sa demande dans le célèbre parc Disneyland Paris, le genou à terre, sur une plateforme avec en fond le château de la Belle au bois dormant, quand il a été interrompu, rapporte Newsweek. Alors que la foule commençait à applaudir et que la jeune femme s'apprêtait (sans doute) à dire oui, un employé a surgi de nulle part. Il s'est emparé de la bague et a invité le couple à descendre de l'estrade, initialement interdite au public.

« C'est super, mais ici, ce sera encore mieux », a dit l'employé, désignant du doigt un endroit derrière la barrière. Pourtant, le futur marié avait demandé l'autorisation à un autre employé en amont pour faire sa demande sur cette plateforme.

À Disney, il est possible de réserver une demande en mariage

La scène, filmée par un ami du couple, a rapidement fait le buzz sur les réseaux sociaux, au point que le célèbre parc en vienne à s'excuser : « Nous regrettons la façon dont cela a été géré », a déploré le porte-parole de Disney. « Nous nous sommes excusés auprès du couple et avons proposé de nous rattraper », rapporte encore Newsweek.

Pour autant, il est tout à fait possible de se fiancer dans les règles de l'art à Disneyland, comme l'indique sur son site Internet l'entité. « Faites chavirer le cœur de votre âme sœur avec une demande en mariage dans un cadre des plus romantiques. [...] Lire la suite

VIDÉO - 5 choses à savoir sur Disneyland

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles