Emplois fictifs : François Fillon condamné en appel à un an de prison ferme

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

François Fillon a été reconnu coupable par la cour d'appel de Paris de détournement de fonds publics, complicité et recel d'abus de biens sociaux.

Il avait dénoncé une "enquête à charge", l'accusation y voyait un "faisceau d'indices". François Fillon a été condamné à quatre ans de prison dont un an ferme par la cour d'appel de Paris qui rend ce lundi son arrêt. L'ancien Premier ministre et son épouse Penelope ont comparu en novembre dernier pour "détournement de fonds publics", "complicité et recel de biens sociaux".

Travail "impalpable"

Cette affaire politico-judiciaire a débuté en janvier 2017 quand le Canard enchaîné révélait que Penelope Fillon a été embauchée comme assistante de son mari puis de son suppléant sur trois périodes entre 1998 et 2013. Un emploi pour lequel elle a été rémunérée, pour la justice, à 612.000 euros nets. Si cette pratique n'a rien d'illégal, c'est la véracité de l'emploi de Penelope Fillon qui est dénoncée.

La relecture des discours, la gestion du courrier ? Autant de tâches "impalpables", avait dénoncé l'avocat général lors de son réquisitoire en novembre dernier. Les "remontées d'informations" depuis le terrain? Une activité "évanescente, pour ne pas dire vaporeuse", avait-il encore insisté, évoquant un travail "redondant" avec celui d'autres collaborateurs.

François Fillon, pour qui cette affaire a marqué la fin de sa carrière politique, avait fait valoir une "relation de confiance et de proximité". Selon le couple, Penelope Fillon réalisait "sur le terrain" dans la Sarthe un travail certes "immatériel" mais bien "réel". Stigmatisant un dossier qui "se réduit" comme "peau de chagrin", l'avocat de François Fillon, Me Antonin Lévy, a plaidé la relaxe, citant "41 attestations établissant de manière précise et circonstanciée l'apport de Mme Fillon".

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - Soupçons d'emplois fictifs : les époux Fillon fixés sur leur sort ce lundi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles