Publicité

Emmanuel Macron, les yeux tournés vers la suite

On comprend Emmanuel Macron, une réforme aussi mal ficelée et mal expliquée par ses ministres … vivement qu’elle passe doit-il se dire ! Sauf que la réforme même si elle est votée ou adoptée par le Parlement, ne passera pas dans l’opinion publique. Les Français restent braqués contre ce pouvoir qu’ils jugent sourd aux revendications du peuple. Les partenaires sociaux, à l’instar de Laurent Berger se font menaçants : « Si la loi est adoptée sans tenir compte de l'expression du mouvement social, on ne se retrouvera pas, le lendemain matin, en train de discuter comme si de rien n'était », grogne-t-il.

À lire aussi Réforme des retraites : accord entre députés et sénateurs à la veille d'une journée décisive

Dans sa ligne de mire, la nouvelle loi travail qui sera discutée avant l’été et qui nécessitera des discussions poussées avec les syndicats. Le gouvernement a pourtant quelques hochets dans sa hotte, notamment une disposition qui pourrait amadouer l’irascible secrétaire général de la CFDT : la mise en place d’un compte épargne-temps universel ouvert à tous et qui permettrait aux salariés de prendre plus facilement des pauses au cours de leur vie professionnelle ou encore d’utiliser le temps partiel en fin de carrière.

Les yeux tournés vers la suite donc… assurément le ciel n’est pas radieux du côté de la loi immigration qui risque de tourner vinaigre à l’Assemblée en raison de l’hostilité des députés LR. Alors pourquoi ne pas parler des JO ? Mais oui pardi, les ...


Lire la suite sur ParisMatch