Publicité

"Emmanuel Macron m'avait proposé..." : Stéphane Bern assure qu'il n'entrera "jamais" dans un gouvernement

Stéphane Bern raconte
Stéphane Bern raconte "la réunion de crise" après le doigt d'honneur de La Zarra à l'Eurovision - Christophe Lartige

L'animateur de "Secrets d'histoire", proche d'Emmanuel Macron, a balayé d'un revers de la main la possibilité de rejoindre le gouvernement de Gabriel Attal, même s'il admet avoir été approché par le président.

Stéphane Bern ou Claire Chazal ministres de la Culture ? C'est la folle rumeur qui courait après l'annonce de la nomination de Gabriel Attal au poste de Premier ministre. Mais une fois le remaniement terminé, ni l'ancienne présentatrice du 20h de TF1, ni l'animateur de "Secrets d'histoire " ne sont entrés au gouvernement. À la place, c'est Rachida Dati qui a pris le fauteuil occupé jusque-là par Rima Abdul-Malik rue de Valois. Lors d'un point presse tenu ce mercredi 17 janvier à laquelle les journalistes de "20 Minutes" et "Télé-Loisirs" ont notamment pu assister, Stéphane Bern est revenu sur ces rumeurs qui le projetaient déjà dans une toute autre carrière. Des rumeurs pas si infondées, puisque le présentateur a admis que son nom avait bien été évoqué lors du remaniement.

"On m'a proposé un poste"

"On m'a proposé un poste, je ne peux pas vous dire lequel, mais un jour Emmanuel Macron m'a dit : 'Ça ne te dirait pas un poste dans le patrimoine ?' J'ai dit 'Surtout pas'. Mon métier, c'est de faire de la télévision", a-t-il confié. "On dit que je suis l'ami d'Emmanuel Macron, mais j'étais ami avec tous les Présidents. Je suis d'abord l'ami de toutes les Premières dames, dont j'ai présenté tous les galas. Ça ne veut rien dire. J'ai déçu beaucoup de monde, mais je n'avais aucune intention" de rejoindre le gouvernement, explique-t-il. "On m'aurait démissionné au bout de cinq minutes, j'aurais dit tout ce que je pense, plaisante...

Lire la suite


À lire aussi

Audiences : "César Wagner" insolent leader même en rediffusion sur France 2, échec pour "Dream Team" sur TF1, battue par M6
Quel lecteur de Puremedias êtes-vous ?
France 2 ne diffusera pas "Bertrand n'a pas sommeil" de Bertrand Chameroy vendredi prochain, voici pourquoi