Publicité

Emmanuel Macron en Inde : une visite sous le signe du faste et de l'amitié

Dans une déclaration commune, Narendra Modi et Emmanuel Macron ont martelé leur « engagement à continuer à approfondir » le partenariat entre l'Inde et la France.

À lire aussi 14-Juillet à Paris : le premier ministre indien Narendra Modi invité d'honneur

Cette « aventure » est possible « car on a là une démocratie qui partage nombre de nos valeurs », a renchéri le président Macron devant la communauté française de New Delhi, loin des accusations de dérive autoritaire de l’Inde.

Le chef de l’Etat était l’invité d’honneur de l’homme fort de l’Inde pour la fête de la Constitution indienne, entrée en vigueur le 26 janvier 1950, deux ans après l’indépendance.

Les deux dirigeants ont assisté côte à côte à la parade selon un cérémonial mêlant tradition de l’Empire britannique et symboles de l’Inde contemporaine.

Emmanuel Macron a remonté la grande avenue conduisant à l’India Gate, l’Arc de Triomphe indien, dans un carrosse tiré par six chevaux et une garde d’honneur en grand apparat.

Après l’hymne indien et 21 coups de canon, un contingent de la Légion étrangère, célèbre pour son pas cadencé et ses képis blancs, a ouvert le défilé, suivi d’un survol de deux chasseurs Rafale français.

Sous un voile de pollution, cavalerie à dos de chameau, infanterie et figures militaires à moto se sont ensuite succédé dans un défilé entrecoupé de séquences très folkloriques. L’armée indienne, équipée à 60 % de matériel russe, avait aussi sorti ses Mig-29 et Soukhoï-30.

Un hub en A...


Lire la suite sur ParisMatch