Publicité

Emmanuel Macron fustige le RN, « parti d’appauvrissement collectif » et du « mensonge »

Le Rassemblement national a été pris pour cible par Emmanuel Macron, ce mardi.  - Credit:CHRISTIAN HARTMANN / X90079 / REUTERS
Le Rassemblement national a été pris pour cible par Emmanuel Macron, ce mardi. - Credit:CHRISTIAN HARTMANN / X90079 / REUTERS

Le Rassemblement national de Marine Le Pen et Jordan Bardella n'aura pas été épargné par Emmanuel Macron. Le chef de l'État a qualifié le parti d'extrême droite de « parti de l'appauvrissement collectif » et « du mensonge », ce mardi 16 janvier, lors de la conférence de presse tenue depuis l'Élysée. Il a également appelé à « s'attaquer à ce qui fait voter pour eux », alors que le RN arrive en tête des sondages à quelques mois des élections européennes.

« Lutter contre l'immigration clandestine, c'est, je pense, une des réponses au Rassemblement national », a assuré le président de la République, mettant également en avant la lutte contre le « chômage de masse » et appelant à remédier au « sentiment de dépossession » que peuvent ressentir les Français. « La désindustrialisation, on le voyait dans nos territoires de l'Est comme du Nord, avait beaucoup nourri le Rassemblement national […] On est en train d'y répondre », a assuré le chef de l'État.

À LIRE AUSSI Conférence de presse d'Emmanuel Macron : ce qu'il faut retenir

Parallèle avec l'extrême gauche

« J'assume totalement la politique au niveau européen et français qu'on a menée. Pas de naïveté, mais le faire dans le cadre de notre République, nos principes, ce que je défends », a-t-il également affirmé.

Le RN « est le parti du transformisme, c'est-à-dire qu'il y a six ans et demi, il était pour sortir de l'Europe et de l'euro et, maintenant, il est pour y rester, mais pour ne plus respecter les traités comme l [...] Lire la suite