Publicité

Embryon synthétique, monitorer la guerre en Ukraine et un nouvel isotope de l’oxygène : l'actu des sciences en ultrabrèves

Au sommaire des ultrabrèves du 7 septembre 2023 : des scientifiques utilisent des cellules souches pour imiter un embryon humain, des capteurs sismiques permettent de détecter les attaques en Ukraine et des chercheurs synthétisent l’oxygène 28, un nouvel isotope qualifié de "magique".

L’actualité scientifique du 7 septembre 2023, c’est :

En santé : Un embryon synthétique atteint le seuil symbolique des 14 jours : à découvrir en images.

  • Des chercheurs israéliens ont synthétisé une imitation d’embryon humain au 14e jour de développement.

  • Ils ont utilisé des cellules souches embryonnaires, à partir desquelles certains gènes ont été traités pour activer la différenciation des cellules.

  • Après 8 jours de développement, l’embryon synthétique était maintenant composé de milliers de cellules et contenait toutes les structures présentes dans un embryon humain de 14 jours.


En fondamental : Guerre en Ukraine : suivre les explosions en temps réel grâce aux données sismiques.

  • Des chercheurs norvégiens ont détecté automatiquement le lieu, le moment et la magnitude des explosions dans le nord de l’Ukraine grâce aux sismomètres déjà présents sur le territoire.

  • Lors d’une explosion, l’énergie libérée dans le sol est assez puissante pour être enregistrée par les sismomètres, ces appareils habituellement utilisés pour détecter des tremblements de terre.

  • Cette méthode précise et objective a recensé plus de 1200 explosions entre février et novembre 2022, soit environ le double de ce qui avait été signalé publiquement.


En fondamental : Première synthèse d'un isotope de l'oxygène possiblement doublement "magique".

  • Des scientifiques ont réussi à synthétiser l’oxygène 28, un nouvel isotope comportant 8 protons et 20 neutrons.

  • Les physiciens qualifient un noyau de "magique" lorsqu’il contient le nombre maximal de protons et de neutrons que l’on peut disposer sur une couche.

  • L’oxygène 28 est donc doublement "magique" selon ces critères, mais il ne possède pas pour autant la grande stabilité qui est habituellement conférée aux noyaux magiques.


En animaux : Le cas du kakapo, ou l'exemple d'un programme de conservation réussi.

  • Le kakapo, une espèce de gros perroquet vert, est en danger critique d’extinction : il ne reste que 247 individus dans le monde.

  • Dans le pr[...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi