Publicité

Elton John et Britney Spears dévoilent le clip de leur duo "Hold Me Closer"

Un extrait du clip de
Un extrait du clip de

Après la chanson, le clip. Un mois après avoir dévoilé leur collaboration sur le titre Hold Me Closer, Elton John et Britney Spears ont mis en ligne ce mardi la vidéo accompagnant la chanson. Les deux pop stars n'y apparaissent pas.

Cette vidéo de presque quatre minutes, où plusieurs couples dansent sur des toits d'immeubles de la ville de Mexico, a été réalisée par Tanu Muino, qui a déjà signé les clips très remarqués clips de As It Was de Harry Styles et Montero de Lil Nas X.

Le clip de Hold Me Closer se présente comme une réflexion "sur l'étreinte entre deux êtres", précise le communiqué de presse. Les deux artistes espèrent ainsi "capturer un sentiment d'intimité illimité qui manque au monde qui traverse en ce moment une période chaotique."

"Différent et inattendu"

"En préparant cette vidéo, je savais que les fans auraient beaucoup d'attente", a indiqué Tanu Muino à Variety. "Avec cette responsabilité en tête, je savais que je devais faire quelque chose de différent et d'inattendu."

"Les images devaient être différentes", a-t-il ajouté. "La danse devait être visionnaire pour surprendre et rendre fiers Elton et Britney. C'était très émouvant pour moi, car j'ai voulu devenir réalisateur de clips après avoir découvert Slave 4 You [de Britney Spears, ndlr]."

Le retour de Britney Spears

Dévoilé le 26 août dernier, Hold Me Closer est un remix de Tiny Dancer, un morceau d'Elton John paru en 1971. Cette chanson, très attendue, marque aussi le retour de Britney Spears à la musique.

La chanteuse, qui s'est libérée de la tutelle de son père l'année dernière, n'a pas sorti de morceaux depuis 2016, date de son dernier album studio Glory. Depuis, elle s'était contentée de sortir trois chansons inédites de ce disque en 2020.

Elton John réalise souvent des remix en duo de ses grands tubes. L'année dernière, il avait enregistré avec Dua Lipa Cold Heart, un remix de Rocket Man et Sacrifice avec lequel il s'était classé en tête des charts au Royaume-Uni et aux États-Unis.

Article original publié sur BFMTV.com