Publicité

Elon Musk, Norman Jewison, houtistes bombardés, Marlena Shaw : les informations de la nuit

Elon Musk s’est rendu à Auschwitz. Le milliardaire a effectué lundi une visite du camp d’extermination nazi afin de “repousser les accusations d’antisémitisme” qui l’entourent depuis plusieurs mois, selon le New York Times. Après s’être rendu en Israël et après avoir accueilli le Premier ministre Benyamin Nétanyahou dans une usine Tesla en Californie, Elon Musk a “porté sa tournée de pénitence à un nouveau niveau”, ironise le quotidien américain. L’Association juive européenne (EJA) a fait savoir que l’industriel d’origine sud-africaine, photographié avec son fils sur ses épaules, avait déposé une gerbe et participé à un service commémoratif lors d’une visite privée aux côtés du président de l’EJA, le rabbin Menachem Margolin. S’exprimant plus tard lors d’une conférence sur l’antisémitisme organisée par l’association dans la ville polonaise voisine de Cracovie, le propriétaire du réseau social X a déclaré qu’il avait été “quelque peu naïf” parce que “dans les cercles où [il] évolue, [il] ne voi[t] pas d’antisémitisme”. Se disant “incroyablement ému” par sa visite et comptant de nombreux “amis juifs”, il a même déclaré être “juif par association”.

Le réalisateur canadien Norman Jewison est mort à l’âge de 97 ans. Auteur du film de braquage L’Affaire Thomas Crown (1968), de la comédie musicale chrétienne Jésus-Christ Superstar (1973) ou de la comédie avec Nicolas Cage et Cher Éclair de lune (1987), ce natif de Toronto, qui a fait l’essentiel de sa carrière à Hollywood, “défiait toute catégorisation”, selon la radio publique NPR. Après avoir débuté à la télévision dans les années 1950, il a été remarqué par l’acteur Tony Curtis, qui l’a engagé pour réaliser Des ennuis à la pelle, en 1962. Choqué par le racisme dans le Tennessee, où il avait passé ses congés en revenant de la Seconde Guerre mondiale, comme il l’avait raconté à NPR en 2011, il a réalisé sur cette question Dans la chaleur de la nuit. Ce polar avec Sidney Poitier a remporté cinq oscars en 1967 et l’a fait véritablement connaître. S’est ensuivie jusqu’au début des années 2000 une longue et prolifique carrière, qui lui a permis d’aborder la plupart des grands genres cinématographiques. Y compris une étrange comédie fantastique avec Gérard Depardieu et Whoopi Goldberg, Bogus (1996).

[...] Lire la suite sur Courrier international