Publicité

Elon Musk annonce la pose d’un premier implant cérébral sur un humain

Elon Musk a fondé Neuralink en 2016, installant son siège près de San Francisco, en Californie.  - Credit:Fred Dugit / MAXPPP / PHOTOPQR/LE PARISIEN/MAXPPP
Elon Musk a fondé Neuralink en 2016, installant son siège près de San Francisco, en Californie. - Credit:Fred Dugit / MAXPPP / PHOTOPQR/LE PARISIEN/MAXPPP

Une nouvelle révolution ? Elon Musk a annoncé, lundi 29 janvier, sur son réseau social X (ex-Twitter), la pose du premier implant cérébral sur un patient humain, avec des résultats encourageants. « Le premier humain a reçu un implant de Neuralink [dimanche] et se remet bien. Les premiers résultats montrent une détection prometteuse des pics neuronaux », a écrit dans une publication le patron de Tesla et SpaceX.

Une nouvelle étape franchie vers le rêve de l'entrepreneur, qui après la voiture électrique et la technologie astronautique, a décidé de se lancer à la conquête des cerveaux avec sa start-up Neuralink. Fondée en 2016, avec pour objectif de fusionner les intelligences humaine et artificielle, l'entreprise d'Elon Musk s'est notamment donné pour but de mettre sa technologie au service de patients handicapés, qui pourraient ainsi recouvrer l'usage de leurs membres. De tels implants avaient déjà été proposés par la société Onward, en septembre dernier, et l'institut grenoblois Clinatec.

À LIRE AUSSI Puce dans le cerveau : quand la réalité se joue de la fictionMais la médecine n'est pas le seul domaine où Neuralink pourrait s'implanter. Car Elon Musk ambitionne de démocratiser son implant cérébral, également appelé « interface cerveau-machine (ICM) », et qui facilite l'usage d'un ordinateur en contrôlant certains signaux cérébraux, pour, dit-il, écarter le « risque pour notre civilisation » que représente à ses yeux l'intelligence artificielle. Secteur auq [...] Lire la suite