Publicité

Elliott Erwitt, le célèbre photographe, est mort

Elliott Erwitt a promené sur le monde pendant plus de huit décennies un regard paradoxal : moqueur mais tendre, drôle mais pas toujours optimiste.  - Credit:MIGUEL MEDINA / AFP
Elliott Erwitt a promené sur le monde pendant plus de huit décennies un regard paradoxal : moqueur mais tendre, drôle mais pas toujours optimiste. - Credit:MIGUEL MEDINA / AFP

Ses photos de chiens l'ont rendu immensément célèbre. Ce succès, Elliott Erwitt l'analysait avec humilité. « Les gens aiment mes photos parce qu'ils aiment ces animaux dont j'aime tirer le portrait. Mais les chiens ont aussi des qualités humaines et je pense que mes photos ont une résonance anthropomorphique », expliquait-il. Le photographe aura consacré cinq livres au « plus fidèle ami de l'homme ». Limiter son œuvre à ces images d'animaux serait néanmoins une erreur.

Mort le jeudi 30 novembre, à l'âge de 95 ans, Elliott Erwitt n'a évidemment pas cantonné son travail à ces portraits de bâtards pouilleux, de chihuahuas bien peignés, de fiers caniches ou de dogues patibulaires qui ont fait sa renommée. Cet artiste espiègle a œuvré dans tous les registres de la photographie, réalisant portraits et reportages pour les plus grands magazines de la planète.

À LIRE AUSSI On a sélectionné les 17 expositions de photos à ne pas rater cet automneIl commence à travailler au service photographique des armées pendant la guerre de Corée puis devient correspondant à la Maison-Blanche pendant les mandats d'Eisenhower et de Kennedy. Il sillonne alors le monde à bord d'Air Force One, l'avion du président des États-Unis. Le 24 juillet 1959, il est présent aux côtés de Richard Nixon, alors vice-président américain, quand celui-ci rencontre Nikita Khrouchtchev à Moscou. Et il immortalise le face-à-face tendu.

Voir cette publication sur Instagram [...] Lire la suite