Elliot Page : parcours queer d'un acteur militant

Laetitia Reboulleau
·4 min de lecture
TORONTO, ONTARIO - SEPTEMBER 07: Ellen Page attends The IMDb Studio Presented By Intuit QuickBooks at Toronto 2019 at Bisha Hotel & Residences on September 07, 2019 in Toronto, Canada. (Photo by Rich Polk/Getty Images for IMDb)
(Photo by Rich Polk/Getty Images for IMDb)

L'émotion étant au rendez-vous ce mardi soir sur les réseaux sociaux après le coming out d'Elliot Page. La star américaine, connue pour ses rôles dans Inception, Juno ou encore la série Umbrella Academy, l'a annoncé ce mardi 1er décembre : ses pronoms sont "Il et iel", il est trans et non-binaire. Une déclaration engagée de la part de l'acteur, qui en a profité pour rappeler à quel point les discriminations envers les personnes trans sont toujours présentes.

"Je suis trans, mes pronoms sont il et iel et je m'appelle Elliot." Voilà ce qu'a annoncé l'acteur américain connu pour ses rôles dans X-Men, Juno, Inception ou encore Umbrella Academy ce mardi 1er décembre, en tout début de soirée. Dans un coming out qui a fait la Une de la presse mondiale toute la soirée, et entraîné des centaines de milliers de messages sur les réseaux sociaux, la star a tenu à prendre la parole pour dévoiler son identité et ses pronoms à un public qui a toujours su le soutenir et l'encourager au fil de son parcours queer et engagé, entamé il y a déjà plusieurs années.

Le premier coming out d'Elliot Page

Acteur engagé et féministe depuis le début de sa carrière, Elliot Page a toujours été l'un des porte-flambeaux de la communauté LGBTQIA+, notamment depuis son premier coming out en 2014, dans lequel il affirmait haut et fort "I'm gay". A l'époque, Elliot Page avait annoncé publiquement être attiré par les femmes, et a épousé en janvier 2018 sa compagne, la danseuse canadienne Emma Portner.

Déjà, à l'époque, son discours avait eu un véritable impact sur toute sa communauté. Sur la scène de la conférence Time To Thrive, à Las Vegas, il avait alors vivement critiqué les normes imposées par l'industrie du cinéma : "Vous avez des idées plantées dans la tête, des pensées que vous n’aviez jamais eues avant, qui vous disent comment agir, comment vous habiller et qui vous devez être. J’ai essayé de les repousser, d’être authentique, de suivre mon coeur, mais ça peut être difficile (...) Il y a des stéréotypes envahissants sur la masculinité et la féminité qui définissent la façon dont nous sommes tous censés agir, nous habiller et parler. Ils ne sont à l’avantage de personne." Déjà à l'époque, il tenait à repousser les normes de ce qui est considéré comme "féminin" et "masculin".

>> Ellen Page devient Elliot Page : l’acteur est transgrenre

Une volonté de jouer plus de personnages queers

Comme beaucoup d'acteurs et actrices de la communauté LGBTQIA+, Elliot Page a régulièrement dénoncé une véritable invisibilisation des personnes sortant du schéma hétérosexuel et cisgenre dans le monde du cinéma et des séries. Les rôles de personnes homosexuelles, lesbiennes ou bi sont rares, les rôles de personnes trans encore plus. Et dans bon nombre de cas, ces rôles sont confiés à des acteurs et actrices hétérosexuel·le·s et cisgenre.

C'est d'ailleurs la raison pour laquelle Wentworth Miller a récemment annoncé qu'il n'accepterait plus de jouer de rôles hétérosexuels dans ses prochains projets. Une idée déjà mise en avant en 2016 par la star d'Inception et Umbrella Academy, qui l'affirmait encore en 2016 à l'occasion du Festival International du Film de Toronto : "Je serais ravi si je ne pouvais jouer que des personnages queer à l'avenir."

>> 7 questions très simples sur la transidentité

Un coming out et un nouveau message engagé

A plusieurs reprises au cours des années passées, Elliot Page a prouvé son engagement politique au service de la communauté LGBTQIA+, et son coming out trans a une fois de plus été l'occasion pour lui de faire passer un message essentiel. Grâce à un long texte salutaire adressé à ses fans, toutes les personnes qui ont évoqué leur transidentité peuvent se reconnaître : "J'ai peur. Peur de l'invasion, de la haine, des "blagues et de la violence. (...) Les discriminations à l'encontre des personnes trans est fréquente, insidieuse et cruelle, et elle a des conséquentes terrifiantes. Rien qu'en 2020, au moins 40 personnes trans ont été assassinées, la plupart étant des noir·e·s ou latin·e·s. Aux leaders politiques qui criminalisent les soins des personnes trans et nient notre droit d'exister, et à tous ceux qui utilisent leurs plateformes pour répandre l'hostilité envers la communauté trans : sachez que vous avez du sang sur les mains." Un message qui n'est pas passé inaperçu.

A LIRE AUSSI

> La star de "Juno" Elliot Page annonce sa transition de genre

> Elliot Page : après son coming out trans, la belle déclaration de sa femme "si fière" de lui

> La star de "Juno" annonce être transgenre et s'appeler Elliot Page