Élections départementales : un candidat RN condamné pour agression sexuelle sur mineur

·1 min de lecture
Un candidat du parti de Marine Le Pen a été condamné pour agression sexuelle sur mineur en 2017

Eric Dureux, un candidat du Rassemblement national (RN) aux élections départementales des 20 et 27 juin prochains, a été condamné pour agression sexuelle sur mineur de moins de 15 ans en 2017. Une information qui ne remet pas légalement sa candidature en cause.

A moins d’un mois des élections régionales et départementales des 20 et 27 juin prochains, le Rassemblement national se serait bien passé de cette information, rapportée par France 3 Régions. Eric Dureux, candidat du parti de Marine Le Pen dans le canton n°16 des Ardennes (Sedan 3), a été condamné pour "agression sexuelle imposée à un mineur de moins de 15 ans" en 2017. Absent de l’audience qui se tenait à huis clos, Eric Dureux s’était vu infliger une peine de huit mois de prison avec sursis et une inscription au FIJAIS, le fichier judiciaire automatisé des auteurs d’infractions sexuelles.

Peu de détails ont été dévoilés sur cette affaire jusque-là. Toujours selon France 3, les faits ont eu lieu dans la petite commune de Matton-et-Clémency, située elle aussi dans le département des Ardennes.

Une candidature valide

Malgré le motif terrible de la condamnation, nos confrères du Midi Libre rappellent qu’elle n’empêche en rien l’homme politique de maintenir sa candidature aux élections départementales. Sans surprise, cela fait pourtant déjà débat sur les réseaux sociaux des électeurs du RN comme sur ceux de leurs opposants.

Véronique Dauchy, la binôme d’Eric Dureux, a quant à elle expliqué qu’elle n’avait pas connaissance de l’affaire. Elle a même affirmé n’avoir jamais rencontré cet homme puisque les binômes électoraux seraient directement formés par le parti.

Ce contenu peut vous intéresser

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles