Einstein et l’affaire Roswell : l’étrange témoignage d’une ancienne stagiaire

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Dans une interview enregistrée en 1993, une ancienne stagiaire d’Albert Einstein assure que le prix Nobel a pu examiner un ovni récupéré par l’US Air Force en 1947 à Roswell. Des révélations fracassantes mais douteuses…

Roswell est une terre de mystères autant que de canulars. Depuis le prétendu crash d’un ovni en 1947 près de cette petite ville du nouveau Mexique et l’annonce rapidement démentie de la récupération par l’US Air Force d’une soucoupe volante, les histoires les plus folles s’y succèdent avec en point d’orgue le film d’une dissection d’extraterrestre diffusé en 1995 à la télévision française. Un fake sophistiqué qui n’a pas contribué à améliorer la réputation de Roswell auprès du grand public ni même des ufologues, très partagés sur ce cas devenu, par le biais de nombreux films, séries et livres, un fleuron de la culture pop. En 1995, l'armée de l'air a tenté sans grand succès de mettre un point final à la rumeur en révélant que l'ovni récupéré était en réalité un ballon sonde ultra secret, le projet Mogul.

Lire aussi:Roswell. 66 ans de rumeurs et de mystère

On pensait donc avoir tout vu et tout entendu sur cette affaire jusqu’à l’irruption aussi soudaine qu’inattendue d’un certain… Albert Einstein. C’est l’ufologue américain Anthony Bragalia qui a levé ce lièvre en publiant sur son site un enregistrement inédit de l’interview d’une ancienne étudiante et stagiaire d’Einstein, Shirley Wright, elle-même scientifique et professeur à l’université de Miami décédée en 2015 à l’âge de 85 ans.

La notice nécrologique de Shirley Wright.
La notice nécrologique de Shirley Wright.

La notice nécrologique de Shirley(...)
Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles