Egypte: climat de crise avant les rassemblements anti-Morsi dimanche

Rassemblement d'opposants au président égyptien Mohamed Morsi, le 28 juin 2013 à Alexandrie

L’Egypte attend dans un climat tendu des manifestations dimanche pour réclamer le départ du président islamiste Mohamed Morsi, après les troubles entre partisans et adversaires du chef de l’Etat qui ont fait sept morts au cours des derniers jours et font redouter une aggravation de la crise.

Des manifestants étaient encore présents samedi matin sur les sites du Caire où des milliers de personnes s’étaient rassemblées la veille: la place Tahrir pour les anti-Morsi, et les abords d’une mosquée du faubourg de Nasr City pour ceux qui le soutiennent.

Sur Tahrir, où les opposants prônent une «deuxième révolution», des dizaines de tentes ont été dressées. Des militants islamistes ont eux aussi passé la nuit devant la mosquée Rabaa al-Adawiya où ils étaient venus par milliers vendredi pour la deuxième fois en une semaine.

Les organisateurs de la campagne Tamarrod (rébellion en arabe) qui réclame la démission du président, ont affirmé samedi que leur pétition avait recueilli plus de 22 millions de signatures.

La presse égyptienne était à l’unisson d’un pays profondément divisé, où règne un climat politique à couteaux tirés, aggravé par la crise économique et des tensions confessionnelles.

22 millions de signatures

«La bataille des places» titrait le quotidien gouvernemental al-Gomhouria, en référence aux rassemblements massifs organisés par chaque camp.

Pour al-Masry al-Youm (indépendant) «un air de révolution revient sur la place Tahrir», site emblématique de la révolte qui chassa Hosni Moubarak du pouvoir début 2011.

Al-Hurriya wal-Adala, le quotidien des Frères musulmans dont est issu M. Morsi, appelle en Une à la «défense de la légitimité» du président, tandis que al-Tahrir, proche de l’opposition laïque, titre : «L’Egypte contre les Frères».

Un mouvement anti-Morsi, Tamarrod (rébellion en arabe) a choisi la journée de dimanche, premier anniversaire de l’investiture du chef de l’Etat, pour appeler à un rassemblement massif devant le palais présidentiel et ailleurs dans le (...)

Lire la suite sur Liberation.fr

Pour manifester utile, manifestez anglais
Trois morts dont un Américain en Egypte
Pour manifester utile, manifestez anglais
Obama ne va pas se rendre au chevet de Mandela
Trois morts dont un Américain en Egypte

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles