Publicité

"Effet Matilda" : comment ces femmes scientifiques ont été dépossédées de leur découverte par des hommes

Peu de Français seraient capables de citer une grande scientifique, à part Marie Curie. Et pourtant, des chercheuses talentueuses, qui ont fait de grandes découvertes, il y en a eu. Leur génie a cependant été moins célébré que celui des hommes. La plupart du temps, c'est parce que leur mari, leur patron ou leur collègue masculin s'est approprié leur travail. C'est ce qu'on appelle "l'effet Matilda" : une manière sexiste de rendre invisible le nom des grandes femmes de science. Le travail des victimes n'est souvent reconnu que des années plus tard.

Le plus vieil exemple date sûrement Moyen-Âge, lorsque le traité de médecine gynécologique de la doctoresse italienne Trotula de Salerne fut attribué à un médecin homme au XIe siècle. À l'époque, il était inconcevable qu'une femme puisse exercer cette profession. S'en suivent, à la Renaissance, des procès pour sorcellerie de femmes qui avaient parfois trouvé des remèdes miracles qui fonctionnaient probablement mieux que ceux des docteurs.

Jocelyn Bell, Rosalind Franklin, Lise Meitner : qui sont ces femmes scientifiques privées de prix Nobel ?

L’astrophysicienne britannique Jocelyn Bell, elle aussi, est passée à côté de la récompense ultime. Elle a pourtant découvert en 1967, grâce à la construction de son propre radiotélescope, le premier pulsar (des étoiles à neutrons tourbillonnants qui émettent des faisceaux de rayonnement électromagnétique) aujourd'hui très importants en astrophysique. En 1974, c’est son directeur de thèse, Antony (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Les origines de l’eau sur Terre s’éclairent grâce à la découverte d'une étoile surprenante
Un astéroïde de 50 mètres pourrait percuter la Terre le jour de la Saint-Valentin 2046 !
Des particules de microplastique retrouvées dans les organes des foetus
Qu'est-ce que la Pleine Lune des vers, visible cette nuit dans le ciel ?
Journée des droits des femmes : 15 femmes qui ont révolutionné la tech