Publicité

EELV : victime présumée d'agression sexuelle, une femme pointe les manquements de la cellule d'écoute

Une militante raconte auprès de franceinfo avoir signalé une agression sexuelle auprès de la cellule d'écoute d'Europe Écologie-Les Verts. Son agresseur présumé a été prévenu dans la foulée.

Y a-t-il une faille dans la cellule d'enquête d'Europe-Écologie-Les Verts (EELV) ? Alors que le secrétaire national du parti Julien Bayou a démissionné lundi, mis en cause par son ex-compagne l'accusant de violences psychologiques, un autre témoignage vient à nouveau acculer cette cellule d'écoute spécialisée dans les violences sexistes et sexuelles.

Auprès de franceinfo, une militante anonymisée confie ce vendredi s'être elle aussi adressée aux membres de cette structure pour relater l'agression sexuelle dont elle aurait été victime à l'été 2020 au sein du parti. Mais elle raconte que la personne visée par son signalement, un cadre francilien, a été prévenue moins de deux jours après son récit.

"Un des membres de la cellule a contacté mon agresseur pour lui dire que j'avais fait un signalement", explique-t-elle.

"J'avais peur qu'il vienne me harceler"

La suite, comme elle le raconte auprès de nos confrères, c'est un déferlement de messages et d'appels de la part de son agresseur présumé. "J'avais peur qu'il vienne me harceler chez moi. Je ne pensais pas qu'en saisissant la cellule, mon agresseur serait protégé par un certain nombre de personnes", détaille-t-elle.

Auprès de franceinfo, un des membres de la cellule a reconnu avoir prévenu le cadre en question de l'existence d'un signalement après une décision collective, sans pour autant donner de nom, assure-t-il.

"Ça a été plus difficile, le traitement de mon affaire, que l'agression elle-même, d'un certain côté", estime aujourd'hui la militante, qui ajoute que d'autres victimes rechignent à témoigner après avoir eu écho de la gestion de ce signalement. Son agresseur présumé a été suspendu et a démissionné en décembre 2020, selon les informations de franceinfo.

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - Yannick Jadot sur l'affaire Bayou : "Il faut laisser la cellule d'écoute du parti faire son travail"