EDITO. Les 7 traitements qui révolutionnent la médecine : le numéro 908 de Sciences et Avenir - La Recherche chez vos marchands de journaux

Sciences et Avenir

L'éditorial du rédacteur en chef du mensuel Mathieu Nowak est extrait de Sciences et Avenir - La Recherche 908. Le magazine est disponible dans tous les points de vente habituels depuis le jeudi 22 septembre, et également en version numérique.

A force de voir l’hôpital faire régulièrement la Une en raison de la profonde crise structurelle qu’il traverse, on en oublie à quel point la médecine ne cesse d’innover. Nombre de pistes de recherche arrivent aujourd’hui à maturité. Elles sont décryptées dans notre dossier du mois.

Les révolutions médicales sont en cours

C’est ainsi le cas de l’ARNm. La rapidité de la mise au point d’un vaccin contre le Covid-19 est en fait l’aboutissement de quatre décennies de travaux. Dont on ne mesure pas encore bien la portée. Car l’ARNm porte aussi de nouveaux espoirs pour — entre autres — la lutte contre le cancer. N’oublions pas qu’une femme sur six et un homme sur cinq développeront un cancer au cours de leur vie. Cette maladie est déjà de mieux en mieux soignée avec une approche très différente de la radiothérapie et de la chimiothérapie, qui consiste à attaquer directement les cellules cancéreuses : l’immunothérapie. Elle vise à aider notre propre système immunitaire à combattre la maladie. Une approche qui a déjà fait ses preuves contre les mélanomes. Mais ce n’est pas tout. La thérapie génique, la neurostimulation ou les greffes de cellules souches viennent également renforcer peu à peu l’arsenal thérapeutique des médecins. Bien sûr, le temps de la recherche n’est hélas pas toujours celui du malade.

Mais les révolutions médicales sont en cours. Les victimes d’AVC, par exemple, en bénéficient déjà avec la technique de la thrombectomie qui, non seulement permet de gagner du temps pour la prise en charge, mais aussi double les chances de continuer à vivre de façon autonome. D’autres pistes sont encore en développement. Mais à Sciences et Avenir-La Recherche, nous voulons aussi être optimistes quant aux perspectives offertes par les chercheurs pour les générations futures. Afin qu’elles puissent vivre mieux, et plus longtemps en bonne santé.

La première sonde envoyée pour dévier un astéroïde

D’autres scientifiques veulent aussi protéger les générations futures d’un possibl[...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi