Publicité

Ed Piskor, auteur de la BD "Hip Hop Family Tree", est mort à l'âge de 41 ans

Le dessinateur américain Ed Piskor, connu pour ses livres Hip Hop Family Tree et X-Men: Grand Design, et pour animer l'émission Cartoonist Kayfabe sur YouTube, est mort lundi 1er avril, a annoncé sa famille sur les réseaux sociaux. Il avait 41 ans.

"C'est le cœur brisé que je vous annonce que mon grand frère, Ed, est mort aujourd'hui", a écrit sa sœur Justine sur Facebook. "Merci de prier pour nous. C'est la chose la plus difficile que nous ayons eu à traverser."

La cause de sa mort n'a pas été dévoilée. Quelques heures avant sa disparition, le dessinateur a publié sur Facebook un long texte aux allures de lettre d'adieu. Dans ce texte, il réfute des accusations de comportements sexuellement inappropriés.

"Je suis innocent"

La semaine dernière, Molly Dwyer, une artiste de 21 ans, a accusé Ed Piskor de lui avoir fait des avances quand elle avait 17 ans. Dans la foulée, une autre femme, Molly Wright, a assuré qu'il lui avait demandé une fellation en échange du numéro de son agent.

Une troisième femme, Taffeeta Darling, animatrice de podcasts, avait également accusé le dessinateur d'avoir eu avec elle un comportement déplacé. En échange de contacts dans le milieu de la BD, il lui avait proposé de la dessiner nue.

En raison des accusations, une exposition consacrée à Ed Piskor prévue en avril à Pittsburgh a été annulée et Jim Rugg, coprésentateur de Cartoonist Kayfabe, a choisi de se désolidariser du dessinateur et de quitter l'émission.

"Je suis impuissant face à une foule aussi déchaînée. Voici ma version des faits. Merci de la partager", a écrit Ed Piskor dans sa lettre où il assure que les messages utilisés comme preuve de sa culpabilité par Molly Dwyer sont "sortis de leur contexte".

"Je vous jure que je suis innocent", répète-t-il dans son texte tout en indiquant avoir été "idiot" de continuer de parler à Molly Dwyer après avoir découvert son âge. Une situation liée selon lui à la solitude ressentie pendant le confinement.

"Vous avez dévoré mon amour propre"

Tout en confirmant avoir eu des relations intimes avec la jeune artiste, le dessinateur qualifie ses accusations de "presque criminelles" et enjoint sa famille à porter plainte contre elle. "J'ai été assassiné par des harceleurs d'Internet", insiste-t-il.

Puis il s'adresse aux internautes: "Parce que vous adorez les ragots, beaucoup d'entre vous sont responsables de ma mort. Je n'étais pas une intelligence artificielle. J'étais un véritable être humain."

"Vous avez dévoré mon amour propre toute la semaine en attendant que je disparaisse", a-t-il ajouté en espérant que sa mort "fasse réfléchir à deux fois ceux qui veulent participer au lynchage public sur Internet."

La mort d'Ed Piskor a suscité de nombreuses réactions aux États-Unis. Des stars de la BD comme Rob Liefeld (Deadpool), Mark Millar (Kick Ass), Bill Sienkiewicz (Elektra) et Klaus Janson (The Dark Knight Returns) lui ont notamment rendu hommage.

Dessinateur des "X-Men"

Ed Piskor s'était fait connaître grâce à la publication entre 2013 et 2016 de Hip Hop Family Tree, une histoire sous forme de bande dessinée de la naissance de ce courant musical en explorant chacun de ses styles.

Puis le dessinateur, reconnaissable à son style précis et son sens de l'humour assez acerbe, avait enchaîné entre 2017 et 2019 avec X-Men: Grand Design, fresque qui résumait 60 ans d'histoires des mutants de Marvel.

Plus récemment, Ed Piskor avait consacré son temps au roman graphique Red Room. Une œuvre plus difficile d'accès, un thriller gore situé dans les bas-fonds du Dark Web qui avait été interdit dans cinq pays en raison de sa violence extrême.

Article original publié sur BFMTV.com