Publicité

Ecobalyse : une nouvelle étiquette sur vos vêtements pour mesurer leur impact environnemental

Après le nutri-score, l'éco-score, le planet-score… Voici l’Ecobalyse ! Le gouvernement a dévoilé ce mercredi 3 avril l’affichage environnemental pour les produits textiles, qui vise à calculer l’impact de chaque vêtement sur la planète.

L’objectif ? Sensibiliser le consommateur à effectuer des achats plus responsables. «La durée de vie des vêtements a diminué d’un tiers depuis 2015. Les Français achètent 48 nouvelles pièces par an, soit 40% de plus qu’il y a 15 ans», rappelle le ministère de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires. Il ajoute que l’industrie textile est responsable de 8% des émissions de gaz à effet de serre dans le monde et que ce taux grimpera à 20% dans 20 ans si rien ne bouge. En France, 3,3 milliards d’articles de vêtements, de chaussures ou de linge de maison ont été mis sur le marché en 2022, contre 2,8 milliards en 2021.

Développé avec l’Ademe (Agence de la transition écologique), ce score environnemental sera calculé selon plusieurs critères : le type de produit et les matières utilisées, la quantité de textile, le pays de fabrication, les émissions de gaz à effet de serre, l’impact sur la biodiversité, la durée de vie du produit, l'incitation à la réparation, la largeur de gamme du fabricant… La note ira de zéro pour les produits les plus respectueux de l’environnement à l’infini pour les plus mauvais. Par exemple, un t-shirt venu d’Asie, en polyester, qui aura parcouru 8 200 km en avion, et avec un coefficient de durabilité faible, (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Les sushis n'ont plus la cote en France : les raisons derrière la désaffection pour ce plat japonais
Temu : fin de l'offre controversée en échange de vos données personnelles à vie
Maison Lejaby : Thierry Le Guénic jette l’éponge mais des offres de reprise sont sur la table
Cantines, Ehpad… Combien faudrait-il débourser en plus pour une alimentation durable ?
Elle achète un jouet pour son chat et se retrouve inculpée pour détention d’arme