Publicité

E.coli: quels sont les symptômes qui doivent alerter en cas de contamination chez un enfant?

Une bactérie qui touche surtout les plus fragiles. Onze enfants ont été contaminés à la bactérie Escherichia coli, dite E.coli, en fin d'année 2023, selon un communiqué de Santé publique France paru dimanche 11 février, deux d'entre eux restant hospitalisés. Quels sont les symptômes d'une contamination chez un enfant?

Fatigue, diarrhée...

Une contamination à la bactérie E.coli se manifeste en premier lieu par une grande fatigue, une pâleur et une diminution des volumes d'urines qui deviennent également plus foncées, selon Santé publique France.

L'institut Pasteur liste également les douleurs abdominales et les diarrhées parmi les premiers signes possibles et souligne que ces symptômes surviennent en général entre 3 et 8 jours après l'infection.

Certains symptômes sont donc similaires à ceux de diverses autres infections, ce qui peut conduire à des erreurs de diagnostic dans un premier temps. La jeune Élise, 7 ans, originaire du Rhône, avait ainsi été diagnostiquée comme souffrant d'une gastro-entérite, avant que la contamination à la bactérie E.coli ne soit établie.

Des symptômes qui peuvent s'aggraver en peu de temps

Si au début, les symptômes peuvent ne pas alerter, ils évoluent dans les jours suivants, dans les cas les plus graves. Environ 10% des syndromes hémolytiques et urémiques chez l'enfant évoluent de façon sérieuse.

"Chez les enfants, classiquement, ça commence par une simple diarrhée et une semaine après, vous avez du sang dans les selles", met en garde auprès de BFMTV Brigitte Virey, présidente du syndicat national des pédiatres de France.

Le patient peut également souffrir de convulsions, comme c'était le cas de la jeune Élise après plusieurs jours de symptômes légers.

Dans les situations les plus graves, "les toxines atteignent le rein et parfois le cerveau", indique Brigitte Virey. L'infection peut nécessiter une hospitalisation, avec dans certains cas, la nécessité d'une transfusion sanguine ou d'une dialyse, voire pour les cas les plus extrêmes, une greffe du rein.

Le lait cru déconseillé aux moins de 5 ans

Selon l'institut Pasteur, "les connaissances actuelles ne permettent pas de réduire l’incidence de ECEH (Escherichia coli entérohémorragique) au sein des élevages bovins".

"Pour se prémunir efficacement de ces infections, il faut respecter l’application de pratiques d’hygiène strictes tout au long de la chaîne alimentaire, du producteur au consommateur", indique-t-il.

Pour limiter les risques, la plupart des professionnels de santé recommandent ainsi de ne pas donner de fromage au lait cru aux enfants de moins de 5 ans. "Mais on sait (que les risques) peuvent aller au-delà et certains commencent à dire 10 ans" comme âge minimum, ajoute Brigitte Virey.

Outre le fromage au lait cru, les viandes et poissons crus, les légumes et fruits crus mal lavés ne doivent pas être donnés aux plus jeunes.

Environ 160 enfants touchés par an

Tous les ans, environ 160 cas d'enfants souffrant d'un syndrome hémolytique et urémique, causé par une contamination à la bactérie E. coli, sont signalés à Santé publique France.

Outre les enfants, les femmes enceintes, les personnes immunodéprimées et les personnes âgées sont également considérées comme à risque. Mieux vaut pour ces publics éviter de consommer des fromages au lait cru, des viandes ou poissons crus.

Dès l'apparition des premiers symptômes, il est recommandé, quel que soit l'âge de la vie, de consulter un professionnel de santé.

Article original publié sur BFMTV.com