Quelle est la durée de vie des déchets nucléaires ?

Pixabay.com

Le secteur du nucléaire représente la première source d'énergie électrique de la France et de nombreux pays. L'avantage de cette source énergétique, c'est que c'est une énergie qui n'émet que très peu de gaz à effet de serre (GES), contrairement au charbon. Le taux d'émission est un critère clé pour déterminer le fameux impact carbone (soit le taux de pollution). En cela, le nucléaire est peu polluant, mais le revers de la médaille de cette source énergétique, qui a permis à la France d'être autonome sur la partie électrique notamment, c'est qu'elle produit une quantité importante de déchets radioactifs. La majeure partie des déchets nucléaires provient justement de l'industrie électronucléaire (près de 60 %), mais 4 autres secteurs économiques de production en sont cependant aussi pourvoyeurs.

Ces secteurs sont la recherche (27 %), la défense (9 %), puis viennent le médical et l'industrie (non nucléaire) pour 4 % de cette répartition (1). Les déchets nucléaires sont par ailleurs des déchets radioactifs. Une problématique majeure se pose alors sur la manière de les stocker sans qu'ils représentent un danger pour l'homme et l'environnement. On distingue 2 critères pour classer ces déchets :

À partir de ces 2 critères définis par l'ASN (l'Autorité de sûreté nucléaire), les déchets nucléaires sont divisés en 2 grandes familles :

Les déchets radioactifs à vie courte sont issus principalement de l'exploitation et de la maintenance des centrales nucléaires : ils contiennent seulement (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Réchauffement climatique : l'objectif de 1,5°C est désormais "hors d'atteinte" d’après le GIEC
COP 27 : quels sont les enjeux de la nouvelle conférence pour le climat ?
Nouveau Ça M’intéresse : le sommaire du mois de novembre
Les baleines bleues mangeraient jusqu'à 10 millions de morceaux de microplastiques par jour
Chili : le désert de l'Atacama est en fleurs, et pour une fois, ce n’est pas normal