Publicité

Dry January : ce qu'il se passe dans votre foie lorsque vous arrêtez l'alcool

Après les fêtes de fin d’année, les réveillons et les nombreux écarts en matière d’alimentation, de nombreuses personnes se lancent dans un défi : le Dry January. Pour rappel, il s’agit d’une campagne de santé publique qui incite les consommateurs à l’abstinence d'alcool du 1er au 31 janvier. Évidemment, ce challenge a des vertus sur le corps humain, et plus précisément sur le foie. Et pour cause : lors de la consommation excessive d’alcool, cet organe est souvent le premier à en subir les conséquences. En témoignent les conclusions d’Ashwin Dhanda, professeur d’hépatologie à l’université de Plymouth, dans un article publié sur le site The Conversation. L’expert a notamment révélé que les personnes qui boivent plus d’alcool que la limite recommandée – qui représente environ six pintes de bière ou six verres de vin par semaine – auront plus de chances de développer une stéatose hépatique et une cirrhose.

Heureusement, les problèmes de foie ne sont pas toujours irréversibles. Comme l’explique Ashwin Dhanda, l’abstinence d’alcool pendant plusieurs semaines aide le foie à retrouver ses pleines performances. "Chez les personnes souffrant de stéatose hépatique, après seulement deux ou trois semaines d'arrêt de la consommation d'alcool, le foie peut guérir et retrouver son aspect et ses fonctions d’origine", indique le spécialiste, précisant que cela peut également avoir des avantages pour les patients atteints d’autres pathologies. "Chez les personnes souffrant d'une inflammation du (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Espérance de vie en bonne santé : l'écart entre les femmes et les hommes se réduit !
Alcool en France : région la plus avinée, excès chez les femmes... Ce que dit une nouvelle enquête
Et si les nouveaux antibiotiques se trouvaient au fond de l'océan ?
Les tâches ménagères peuvent vous "sauver la vie", selon une étude. Vraiment ?
Comment faire baisser le taux de créatinine dans le sang ?