Publicité

Droits TV: quel impact sur la valeur de la Ligue 1 en cas de départ de Mbappé?

Dans le dossier de près de 500 pages envoyé aux diffuseurs pour l’appel d’offres, son visage apparaît peu. Signe que la Ligue n’en faisait pas un argument de vente de ses droits médias. Concernant l’avenir de Kylian Mbappé, rien n’est acté, mais les tractations sont au cœur de l’actualité. Selon nos informations, Paris n’est pas au courant du choix de son attaquant. De son côté, le Real Madrid attend qu’il fasse son choix. Partira ou partira pas, l’avenir incertain du joyau parisien tombe en tous cas en pleine négociation entre la LFP et les diffuseurs. Les discussions de gré à gré pour les droits télévisés concernent la période 2024-2029, en place depuis le 17 octobre dernier et l’échec de l’appel d’offres. La LFP espère aujourd’hui atteindre environ 900 millions par an de droits globaux (domestiques et internationaux. Un objectif contrarié par un départ prochain de Mbappé? La plupart des diffuseurs sont convaincus que non.

"Dans les discussions, il n’y a aucune référence à Mbappé"

Neymar, Messi et maintenant Mbappé? La Ligue 1 a déjà connu des départs de ses stars, premières ambassadrices de ses droits domestiques et internationaux. L’hypothèse de voir la star parisienne quitter Paris ne semble pas perturber les habitués du marché des droits télévisés. "Les diffuseurs ont pris des décisions mais sur la base des cinq prochaines années. Tout le monde sait qu'il y a un risque énorme que Mbappé parte. À chaque fois, les droits n'ont pas été affectés parce que les joueurs sont remplacés. Le PSG remplacera Kylian Mbappé s'il part, par 2-3 joueurs absolument astronomiquement bons", commente un premier média. Autre preuve du peu d’impact d’un potentiel départ, l’absence de son nom dans les différents échanges.

"Dans toutes les discussions entre les chaînes et LFP, il n'y a aucune référence à Kylian Mbappé. Les diffuseurs prennent des décisions qui s’attaquent à tous les aspects des forces macroéconomiques et des consommateurs. Les formats. Combien de matches diffusés. S'ils sont exclusifs ou non. La durée du contrat. La lutte contre le piratage. Le marché publicitaire qui correspond…", ajoute un autre diffuseur. Le contexte reste lui aussi inchangé avec un championnat de dix-huit équipes de 11 joueurs. "Honnêtement, je pense que c’est un faux problème. Le PSG aura toujours une bonne équipe, qui demeurera l’attraction numéro un du championnat. La question du suspense est bien plus clé pour moi en Ligue 1 que celle des stars. A l’international la Ligue 1 est en concurrence avec des ligues bien plus fortes, avec ou sans Mbappé. Le produit Ligue 1 reste à développer. Il ne dépend pas d’un joueur et heureusement. Il faudrait surtout augmenter la concurrence entre plusieurs clubs", conclut Cyril Linette, ancien directeur des sports de Canal+ et expert des médias.

"Le principal facteur de prix reste la compétition entre médias"

Les négociations se poursuivent avec les diffuseurs. BeIN est aujourd’hui un acteur clé dans les discussions alors que Vincent Labrune s’est rendu à Doha mercredi dernier pour discuter avec le patron de la chaîne qatarie Yousef Al-Obaidly. Si Mbappé était amené à quitter la capitale, quelle incidence sur les montants évoqués dans les négociations? "Si DAZN, Prime et BeIN font des offres, et qu'au même moment il part subitement, cela ne fait aucune différence sur le prix. Le principal facteur reste la compétition entre les médias. Si Amazon enchérit à 100, BeIN fera une offre à 110", commente une source proche d’une chaîne.

Dans les médias interrogés par RMC Sport, un seul se montre réticent. "Ce serait très négatif pour la Ligue 1 et très positif pour la Liga. Les principaux déterminants de la valeur pour tout acteur audiovisuel sont les audiences et la motivation à l’abonnement. Lorsque des joueurs comme Neymar, Messi et surtout Mbappé s’en vont, les gens regardent moins et s’abonnent moins", rétorque cet habitué des appels d’offres. Côté LFP, aucune inquiétude dans ce contexte très incertain. On reconnaît qu’un départ de l’attaquant parisien serait un coup dur pour la visibilité de la Ligue 1 à l’international, puisque la star de Bondy est la tête de gondole du football français. Mais à aucun moment le sujet Mbappé n’est rentré dans les discussions sur du temps long (5 ans) quant à la valeur globale du championnat de France. Pour l’instance, le football français a toujours eu la capacité à révéler des talents, notamment le PSG.

Article original publié sur RMC Sport