Publicité

Droits des femmes : quand les agricultrices sont-elles devenues les égales des agriculteurs ?

Voir des agricultrices labourer les champs, traire les vaches, faire du fromage, guider les moutons, ramasser des légumes, et même diriger le principal syndicat agricole du pays nous semble naturel. Les femmes agricultrices sont les égales des hommes agriculteurs en droit. Mais longtemps, cela n'a pas du tout été le cas. Et l'époque à laquelle une femme n'avait pas le droit de figurer sur des documents administratifs d'une exploitation agricole, et donc de la diriger, n'est pas si lointaine. À l'occasion de la prochaine journée de célébration mondiale des droits des femmes, le 8 mars, la rédaction de Ça m'intéresse vous propose de revenir sur les droits qui ont été durement acquis par les femmes.

Jusque dans les années 60, l’agriculture était exclusivement une affaire d’hommes. L'activité agricole était transmise de père en fils. Les femmes ne travaillaient pas - enfin si, elles travaillaient - sur l'exploitation, mais leur statut était inexistant. Au contraire d'une coiffeuse, d'une vendeuse, d'une infirmière, la "fille de ferme" était considérée comme étant "sans profession", alors qu'elle aidait soit son père, soit son mari dans la ferme de la belle-famille. Ce fait établi a été bouleversé par les mouvements féministes de l'époque. Mais la véritable égalité entre les femmes et les hommes n'a été rendue effective que bien des années plus tard, comme le rappelle le site du ministère de l'Agriculture.

Les victoires dues au combat du deuxième sexe dans un monde agricole de "gros (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Qui sont les dieux nordiques ?
Pourquoi les pirates portaient-ils des boucles d'oreilles ?
Des archéologues découvrent 14 épaves de navires d'esclaves aux Caraïbes
Pourquoi les Vikings ont disparu ?
Moyen Âge : quelle était la différence entre les trouvères et les troubadours ?