La droite surfe déjà sur le compte en Suisse supposé de Cahuzac

L'ex-ministre UMP Laurent Wauquiez demande mercredi 5 décembre au ministre du Budget Jérôme Cahuzac d'apporter en urgence "des preuves" pour dissiper le soupçon de compte en Suisse que Mediapart fait peser sur lui, malgré ses démentis.

Son ancienne collègue du gouvernement, Nathalie Kosciusko-Morizet, estime elle que si ces informations étaient avérées, ce serait "'très destructeur' pour le gouvernement" mais que c'était à l'accusateur - donc Mediapart - d'apporter des preuves.

"Apporter des preuves"

Sur i>TELE, Laurent Wauquiez lance : "il y a quelques mois, toute information qui venait de Mediapart était considérée comme vérité établie par les socialistes et les amis de Jérôme Cahuzac".

"On attend que très rapidement, on ne soit pas uniquement dans les démentis mais qu'il apporte des preuves qui permettent de dissiper les doutes: quelle profession exerçait-il, où le faisait-il, quels étaient ses revenus...", insiste le député de Haute-Loire.

"Il faut qu'il dissipe vite les choses parce que d'un ministre du Budget - et a fortiori un ministre du Budget comme lui, qui répète à longueur de temps qu'il faut mettre à contribution les plus riches - on ne peut pas avoir le soupçon qu'il s'est soustrait à la loi fiscale et aux impôts de solidarité".

"Il est urgent qu'il mette des faits sur la table", renchérit le député-maire du Puy-en-Velay.

"Destructeur pour François Hollande"

Selon Nathalie Kosciusko-Morizet, "évidemment s'il était avéré qu'un donneur de leçons fut lui-même un délinquant ce serait très grave, ce serait très destructeur pour le gouvernement de François Hollande, très destructeur pour la (...)

Lire la suite sur Le Nouvel Observateur

La droite surfe déjà sur le compte en Suisse supposé de Cahuzac
Accusé d'avoir détenu un compte en Suisse, Jérôme Cahuzac riposte
Jérôme Cahuzac dément avoir eu un compte en Suisse
Tout commentaire contraire à la réglementation en vigueur (et notamment tout commentaire à caractère raciste, antisémite ou diffamatoire) pourra donner lieu à la suppression de votre compte Yahoo
Le cas échéant, certains commentaires que vous postez pourront également donner lieu à des poursuites judiciaires à votre encontre.