Publicité

Ai-je le droit de refuser les Tickets-Restaurant proposés par mon entreprise ?

Chaque entreprise doit assurer à ses salariés une pause repas dans de bonnes conditions. Si les sociétés de plus de cinquante personnes doivent être dotées d'une cantine ou d'un restaurant d'entreprise, et celles de plus de vingt-cinq personnes, d'un local de restauration équipé pour conserver, chauffer et refroidir les aliments, tous les employeurs n'ont pas la capacité de satisfaire aux exigences de la loi. C'est pourquoi les années soixante ont vu l’apparition du "Ticket-Restaurant", inspiré d'un système de bons de repas mis au point par un docteur anglais, et qui permettait aux employés de sa clinique de manger chez des restaurateurs partenaires. Aujourd'hui, le "ticket-resto" est une institution dont bénéficient de nombreux salariés. Pour preuve, en 2021, l'organisme émetteur de Tickets-Restaurant a mis en circulation neuf cent quatre-vingt-sept millions de titres pour un montant de 7,8 milliards d'euros.

Les Tickets-Restaurant existent sous deux formes : une forme papier et une forme dématérialisée (carte à puce prépayée ou accès à une application sur smartphone). Sachez que votre employeur n'a aucune obligation de vous fournir des Tickets-Restaurant si votre entreprise dispose d'une solution de restauration.

L'employeur décide lui-même de la valeur du ticket (dans la limite d'un plafond journalier d'utilisation de 25 euros) et prend en charge 50 à 60 % de la valeur de celui-ci. Tous les salariés peuvent en bénéficier, quelle que soit la nature de leur contrat de travail, (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Une bactérie « mangeuse de chair » place le Japon en alerte rouge
Peut-on garder de l'argent trouvé par terre ?
A-t-on le droit de nourrir les pigeons ?
Le bleu : 5 choses que vous ne savez (peut-être) pas sur la couleur préférée des Français
Devenir locavore : les bons plans pour privilégier les circuits courts