"Le droit a été bafoué": Nicolas Sarkozy réagit à sa condamnation dans l'affaire Bygmalion

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

L'ancien président de la République a confirmé dans un texte diffusé sur les réseaux sociaux son intention de faire appel de sa condamnation dans l'affaire Bygmalion, jugée ce jeudi par le tribunal correctionnel de Paris.

"J'irai jusqu'au bout". La réaction de Nicolas Sarkozy n'a pas trop tardée après sa condamnation à un an de prison de ferme dans l'affaire dite Bygmalion. 

Condamné à un de prison ferme après avoir été reconnu coupable de financement illégal de campagne électorale, l'ex-chef de l'État estime que le droit "a été une nouvelle fois bafoué par la méconnaissance des décisions du Conseil constitutionnel".

Un appel "afin que la cour dise le droit"

"J'irai jusqu'au bout dans cette quête qui dépasse mon cas personnel, car chacun peut un jour se trouver confronté à l'injustice", a ajouté Nicolas Sarkozy, qui explique avoir interjeté appel "afin que la cour dise le droit".

L'ancien président de la République adresse aussi ses remerciements à "tous ceux qui ont tenu à me manifester leur amitié au moment où j'ai été condamné".

Plus tôt dans la journée, c'est son avocat Thierry Herzog qui a fait valoir que son client "n'a jamais demandé à être traité mieux qu'un autre, mais n'a aucune raison de l'être moins bien". Nicolas Sarkozy a fait appel de sa condamnation.

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - Condamnation de Nicolas Sarkozy dans l'affaire Bygmalion : quel impact politique ?

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles