Publicité

Drogue et alcool à l’Assemblée nationale : une députée dénonce

Caroline Janvier dévoile des « pratiques addictives » et considère que « la politique fabrique des comportements déviants ».  - Credit:ALAIN JOCARD / AFP
Caroline Janvier dévoile des « pratiques addictives » et considère que « la politique fabrique des comportements déviants ». - Credit:ALAIN JOCARD / AFP

Les conséquences de l'affaire Joël Guerriau. Alors que le sénateur est accusé d'avoir drogué la parlementaire MoDem Sandrine Josso en vue d'une agression sexuelle à son domicile mi-novembre, l'élue Renaissance du Loiret Caroline Janvier veut briser l'omerta sur les liens entre drogue et politique. Dans une interview accordée à Paris Match, la parlementaire assure qu'« il y a des soirées où de la drogue circule. Comme il y a des dîners ou des fins de sessions parlementaires où il y a une consommation excessive d'alcool », relate-t-elle.

Si Sandrine Josso « a un grand courage de parler », considère Caroline Janvier, « il faut aussi analyser ce phénomène comme un système, sans rien excuser. » Selon la députée macroniste, « la politique fabrique des comportements déviants ». Au cours de l'entretien accordé à l'hebdomadaire, l'élue décrit les attitudes de certains politiques avec des dérives qui « se font davantage au cours des séances de nuit, de retour de dîners où il y a eu de l'alcool ». Par exemple, l'interdiction de servir de l'alcool à la buvette « a été proposée » au bureau de l'Assemblée. En vain.

Une « pression inimaginable »

Évoquant sa propre expérience, Caroline Janvier relate sa consommation d'alcool (plusieurs verres par jour) en raison de son rythme de travail. Elle s'est arrêtée depuis. « Je fais le lien avec les séances de nuit, qui n'ont aucun sens, avec le rythme de vie, la pression de l'agenda, des médias avec qui on n'a pas le droit à l'erreu [...] Lire la suite