Publicité

Dribbles dans le dos, poster dunk... Les highlights du duel en altitude entre Wembanyama et Gobert

Vincent Collet a dû apprécier le show. A cinq mois des Jeux olympiques de Paris 2024, le sélectionneur des Bleus n’a sans doute rien manqué du dernier duel en altitude entre Victor Wembanyama et Rudy Gobert. Pour la troisième fois de la saison, les deux géants français se sont affrontés lors du match entre San Antonio et Minnesota, ce mercredi en NBA. Portés par un Anthony Edwards en feu (34 points), les Wolves se sont imposés dans l’antre des Spurs (105-114). Mais la rencontre a été largement marquée par les highlights de Wembanyama (2,24m) et Gobert (2,16m), auteurs chacun d’un double-double au Target Center.

Avec 17 points (5/13), 13 rebonds, 5 passes, 2 interceptions et 4 contres, Wemby s’est encore montré très actif, quatre jours après son 5x5 chez les Lakers. En début de match, il s’est même offert une action digne d’un All Star Game. Après avoir placé un contre sur Gobert, le n°1 de la dernière draft a remonté le terrain, effacé un adversaire d’un dribble dans le dos, envoyé le ballon sur la planche en mode auto-passe et… manqué son panier (en obtenant tout de même la faute). De quoi choquer ses propres coéquipiers, qui ont assisté à la séquence avec des regards hallucinés...

Les contres de Wemby sans sauter

Dans la foulée, le natif des Yvelines a donné le tournis à Kyle Anderson, avant de scorer à 3 points en se retournant avant que le ballon ne soit entré dans le cercle. Peu avant la mi-temps, Wembanyama a enchaîné deux contres (un de chaque main) sur Monte Morris, le meneur remplaçant de Minnesota (1,88m), en ne décollant quasiment pas les pieds du sol.

Auteur de 13 points (6/12), 17 rebonds, 3 passes et 4 contres, Rudy Gobert a nettement participé au succès de son équipe au sud du Texas. Sans son habituel complice Karl-Anthony Towns (forfait pour raisons personnelles), le n°27 des Wolves est apparu en jambes après avoir manqué le match face à Brooklyn, samedi dernier, en raison d’une douleur à la cheville. En début de deuxième quart temps, le pivot de 31 ans s’est notamment joué de Wemby dans la raquette pour aller dunker main droite sur la tête de son compatriote.

Gobert et Wembanyama ont échangé sur le parquet

A la fin de la rencontre, Gobert a échangé quelques mots sur le parquet avec son compatriote de 20 ans, forcément déçu par le nouveau revers de son équipe. A l’aube du mois de mars, les Spurs sont bons derniers de la Conférence ouest (11 victoires, 48 défaites), alors que les Wolves trônent en tête du classement (41 victoires, 17 défaites).

Article original publié sur RMC Sport