Publicité

Dream Team (TF1) - Hélène Mannarino : "Cette émission était un énorme challenge pour moi"

Un talent show unique

Six artistes français et leurs équipes de jeunes chanteurs ont accepté de concourir à travers des duels musicaux à couper le souffle. Performance vocale, scénique, cohésion d’équipe : tout comptera pour convaincre le public, mais aussi un panel de professionnels, afin d’éviter l’élimination. Un joli pari pour TF1, première chaîne à miser sur cette compétition inédite, coproduite par Fox Alternative Entertainment. « C’est la première fois que des chanteurs confirmés acceptent cet exercice, en mettant leur fierté de côté. Ils le font pour les enfants, mais on connaît les artistes et leur ego... Au fil de l’émission, on a pu voir ceux qui avaient l’esprit de compétition », souligne Julien Degroote, directeur du développement à TF1.

À lire également

"C’est une façon pour moi de réintégrer l’information" : Hélène Mannarino se confie sur son arrivée dans la matinale de TF1 'Bonjour !'

Des graines de stars

Âgés de 8 à 15 ans, les enfants performent sur scène au côté de leur mentor, et portent tous la même tenue. Ces chanteurs en herbe ne sont pas totalement novices, puisqu’on retrouve plusieurs révélations de The Voice Kids, comme Lola-Rose et Emma Cerchi, ou encore Enzo Hilaire, représentant de la France à l’Eurovision junior en 2021. « Nous sommes sûrs que dans dix ou quinze ans, on ressortira les images de ces enfants qui, dans une grande majorité, feront carrière », estime la production.

Des mentors impliqués

Claudio Capéo, Black M, Lara Fabian, Camille Lellouche, M. Pokora et Jenifer se lancent dans cette compétition, entourés d’enfants qui partagent le même univers musical et artistique qu’eux. Désignés « mentors », ils ont tous sélectionné leurs petits talents, en visionnant les images des castings effectués en amont. « Ils ont été, dès le départ, très impliqués dans la création de leur team », précise Frédéric Pedraza, directeur général adjoint de TF1 production.

À lire également

Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi