Publicité

Comment le drapeau planté sur la Lune peut-il flotter ?

L’événement a marqué l’histoire de l’Humanité, mais également celle de la conquête spatiale. Dans la nuit du 20 au 21 juillet 1969, la capsule de la mission Apollo 11 atterrit sur la surface de la Lune. Quelques heures plus tard, les astronautes Neil Armstrong et Buzz Aldrin en sortent en foulant pour la toute première fois la surface du satellite. En plus d’être le premier homme à avoir posé le pied sur la lune, Armstrong est aussi le premier à y avoir planté le drapeau de son pays. Mais ce geste est à l’origine de multiples théories du complot. Si l’ombre de la bannière est souvent pointée du doigt, l’argument le plus utilisé est le fait que le drapeau n’est pas censé flotter. Or, cet élément a une explication rationnelle.

À la question "Y a-t-il du vent sur la Lune ?", la réponse est non, car le satellite ne possède pas d’atmosphère. Or cet élément est indispensable pour retenir des gaz, et par extension du vent. Mais si la surface de la Lune n’est pas exposée au phénomène, les clichés montrent le drapeau couvert de plis. Ce détail utilisé par les complotistes a pourtant été expliqué par la Nasa avec une réponse très simple. L’absence de vent rendant impossible le fait de flotter, la bannière de la mission Apollo 11 est agrémentée d’un fin bras télescopique horizontal. Il donne l’illusion que le tissu est tendu et que le drapeau sur la Lune flotte en permanence. Quant aux plis visibles sur les clichés, ils sont dus à la fois aux conditions du voyage qui ont froissé le tissu, (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Voici les objets à ne pas laisser dans sa voiture quand il fait froid
L'étonnante raison pour laquelle le fromage à fondue forme des fils !
La plus vieille soupe du monde a presque 70 ans : peut-on en manger sans s'inquiéter ?
Drone soccer : le nouveau sport à la mode
Découvrez la ville la moins polie de France