Publicité

"Trop douloureux de penser" : Christophe Dechavanne se livre sur son fils avec qui le lien est rompu

Quand on pense à Christophe Dechavanne, on imagine quelqu’un de jovial et loquace. Quelqu’un qui aurait mille anecdotes à la minute. Même sur sa vie privée. Pourtant, il y a un sujet qu’il évite : son fils et leur relation distendue. A l’occasion de la parution de son livre Sans transition (Ed. Flammarion), l’acolyte de Léa Salamé a ouvert les portes de sa maison à la campagne à Paris Match. C’est dans cette demeure, à deux heures et demie de la frénésie parisienne que Christophe Dechavanne aime se ressourcer. "Un refuge où il se rend tous les week-ends depuis vingt-cinq ans", précisent nos confrères ce jeudi 18 janvier. Et de détailler : "L’ex-poulbot de Montmartre succombe à l’attrait de la campagne en 1996. Deux ans de travaux seront nécessaires avant qu’il puisse emménager. Entre bois et champs, il retrouve, dit-il, ‘une forme d’équilibre’, jardine – ses rosiers, surtout, suscitent l’admiration – et s’offre de longues balades à vélo avec ses chiens."   Et c’est plus agréable encore lorsqu’il est en famille. Il prend d’ailleurs la pose avec ses deux filles : Ninon, 25 ans et Pauline, 37 ans, ainsi que ses deux petites-filles, Margot et Jeanne, respectivement âgées de 3 et 6 ans. Un nom manque à l’appel. Celui de Paul-Henri, 33 ans. Le sujet est douloureux. Christophe Dechavanne "a l'esprit de famille", jure le magazine. Il a eu trois enfants, de trois mères différentes. Et il estime avoir été un bon (...)

Lire la suite sur Closer

Alain Delon : ce célèbre ténor du barreau dont la réputation n’est plus à faire engagé par Anouchka
Kate Middleton : ce drame terrible qui avait découlé de sa précédente hospitalisation
Michael Schumacher sera-t-il présent au mariage de sa fille Gina Maria ?
Astrologie 2024 : le signe du Cochon aura-t-il de la chance cette année ?
Meghan Markle : ce projet dont tout le monde parle mais qui la mènerait à sa perte