Il souffrait de douleurs au ventre, cet enfant avait avalé 18 morceaux de billes magnétiques

Les médecins ont d'abord pensé à une appendicite aiguë (Getty Images/iStockphoto) (Getty Images/iStockphoto)

Les médecins ont découvert 18 morceaux de billes magnétiques dans le ventre d'un petit garçon de quatre ans. Une intervention chirurgicale a été réalisée en urgence.

Il se plaignait d'une intense douleur. Les médecins ne s'attendaient pas à cette découverte. L'enfant de quatre ans avait avalé... un bracelet magnétique, comme le raconte le New York Post.

"Un garçon de 4 ans s'est présenté avec des douleurs abdominales périombilicales coliques d'une durée de 2 jours. De multiples épisodes de vomissements et de constipation ont été associés. Il n'y avait pas de distension abdominale", détaillent les médecins dans un cas qui sera publié en février 2023 dans le Journal Of Pediatric Surgery Case Reports.

Suspicion d'appendicite

Les médecins ont d'abord pensé à une appendicite aiguë et ont donc décidé de lui retirer son appendice. Mais, les douleurs à l'estomac et les vomissements ont continué plusieurs jours après l'intervention chirurgicale. En réalisant une radio abdominale, l'équipe a découvert la présence d'un bracelet dans sa cavité abdominale. Surprise pour les parents qui n'ont pas vu leur fils ingérer cet objet. "Notre patient a ingéré 18 morceaux de billes magnétiques de forme hexagonale sur une durée inconnue mais en raison de leurs formes identiques, elles ont pu s'attirer et s'aligner les unes avec les autres pour former un amas provoquant une obstruction dans la lumière de l'intestin grêle", résument les médecins dans la revue scientifique.

Rapidement, les médecins ont décidé de procéder à une laparotomie d'urgence. Cette intervention chirurgicale consiste à ouvrir l'abdomen afin d'y retirer le bracelet composé de 18 billes magnétiques de forme hexagonale. Pendant cette intervention, l'équipe a aussi réparé les trous causés par le bracelet dans la paroi intestinale du garçon. Six jours après l'opération, le petit patient a pu rentrer chez lui, le rendez-vous de suivi réalisé six mois après révèle qu'il n'avait pas de séquelle.

VIDÉO - Dr Christian Recchia : "Attention aux cacahuètes, cet aliment peut vous tuer et tuer vos enfants"