Douche régulière, sous-vêtements : les Français sont-ils vraiment les plus sales d'Europe ?

(Getty Images) (Getty Images)

Un sondage IFOP s'est intéressé à l'hygiène des Européens. Alors, les Français sont-ils les plus crasseux du Vieux continent ? Élements de réponse.

Tous les Français ne changent pas quotidiennement de sous-vêtements, ne se brossent pas régulièrement les dents, ne pratiquent pas de toilette complète chaque jour, etc. Si le Français a la réputation de ne pas être toujours très propre, qu'en est-il pour nos voisins européens ? Qui sont vraiment les plus sales ? Une étude de l'Ifop a été réalisée auprès d’un échantillon de 5 039 personnes représentatif de la population de l’Italie, l’Espagne, la France, l’Allemagne et le Royaume-Uni âgée de 18 ans et plus. Ce sondage a été mené par XLoveCam.

Les Français peuvent (un peu) se réjouir... ils ne sont pas forcément les plus crasseux d'Europe. Si 76% des Français réalisent une toilette complète au moins une fois par jour, seulement un Italien sur deux se lave intégralement quotidiennement. Attention à ne pas tirer de conclusions hâtives comme l'explique François Kraus, directeur du pôle politique de l'Ifop : "Le faible taux de toilette quotidienne complète observé en Italie n’est pas forcément symptomatique d’une mauvaise hygiène. En effet, il tient sans doute à une culture hygiénique nationale spécifique marquée, entre autres, par le recours encore très répandu au bidet pour l’hygiène des parties intimes (parties génitales, anus) mais aussi des pieds et des cheveux". Concernant le reste de l'Europe, les chiffres ne sont pas très bons : 68% pour les Britanniques et 77% pour les Allemands. En haut du podium, ce sont les Espagnols (82%) qui sont les plus propres.

Des habitudes à revoir

Qu'en est-il de l'hygiène vestimentaire ? Carton rouge pour les Français puisque ce sont eux qui changent le moins régulièrement de sous-vêtements. Ainsi, 73 % des hommes changent régulièrement contre 82 % en Espagne, 77 % en Allemagne, 77 % en Italie et 75 % au Royaume-Uni. En Europe, il existe une fracture générationnelle à ce sujet puisque ce sont les seniors qui sont les moins rigoureux en matière de changement de sous-vêtements. Les femmes sont de meilleures élèves puisqu'elles sont 93% à changer de sous-vêtements chaque jour.

Enfin, ce sondage donne des données intéressantes concernant l'hygiène intime. Et elle serait particulièrement corrélée à l'activité sexuelle. Les personnes les plus soucieuses de leur hygiène sont souvent celles qui ont le plus de partenaires ou de rapports sexuels. Par exemple, les répondants n'ayant eu aucun rapport sexuel au cours des quatre dernières semaines sont ceux qui ont le moins réalisé une douche quotidienne.

VIDÉO - Hygiène corporelle : les erreurs que l'on fait (souvent) lorsqu'on se lave