Publicité

Dans le Doubs, un homme reconnaît avoir égorgé un voisin trop bruyant

Un homme de 32 ans a reconnu avoir égorgé un voisin auquel il reprochait des nuisances sonores, dans la nuit du mercredi 27 au jeudi 28 mars à Mandeure (Doubs).

Le conflit de voisinage a viré au drame. Un homme de 54 ans est décédé dans la nuit du mercredi 27 au jeudi 28 mars à Mandeure (Doubs). En cause : une violente altercation avec son voisin au sujet de nuisances sonores selon France Bleu Montbéliard.

L’auteur des coups, un homme de 32 ans, a reproché à son voisin sous tutelle de « mettre de la musique très fort » et de « recevoir des gens pas fréquentables ». S’en est suivi un vif échange entre les deux hommes avant que le trentenaire ne porte un coup de couteau à la carotide du quinquagénaire. Il meurt brutalement sur le coup.

Le suspect « soulagé »

Peu de temps après la découverte du corps, l’auteur présumé des faits a été interpellé dans cette même commune. Devant les enquêteurs, il a immédiatement reconnu les faits. Plus surprenant, il a exprimé son « soulagement d’avoir tué son voisin ». Sans antécédents judiciaires, le trentenaire ne travaillait pas et vivait avec sa mère dont il s’occupait.

Les deux hommes n’en étaient pas à leur première bagarre : le suspect, occupant le premier étage de l’immeuble, avait déjà donné un coup poing par le passé à la victime, habitant le rez-de-chaussée.

À lire aussi Une cagnotte pour le petit Naël, décédé pendant sa sieste dans une école de Beauvais

À l’issue de la garde à vue du suspect vendredi, le parquet de Montbéliard ouvrira une information judiciaire du chef d’assassinat, retenant la préméditation, et requerra le placement en détention provisoire du trentenaire.

Lire la suite sur ParisMatch