Publicité

Donald Trump s'attaque aux importations de voitures chinoises

Les véhicules électriques chinois risquent d'avoir quelques difficultés à rentrer sur le marché nord-américain. Ce serait du moins le cas si Donald Trump parvient à se faire réélire président des États-Unis. L'ancien chef d'État et actuel candidat aux élections présidentielles américaines a, le week-end dernier, fait des annonces particulièrement désavantageuses à l'encontre des constructeurs chinois.
Pourtant, les entreprises automobiles chinoises n'exportent pas leurs voitures électriques sur le sol américain. Elles commencent d'ailleurs à peine à s'intéresser au marché européen. C'est d'ailleurs la raison pour laquelle des constructeurs comme BYD ont récemment investi dans le fret maritime. Aux États-Unis, nombreux sont ceux qui craignent alors l'arrivée potentielle de ces sociétés sur le marché américain.

Les voitures électriques chinoises pourraient ne pas passer la frontière des États-Unis si Donald Trump est élu

Donald Trump s'inscrit directement dans la lignée de ces craintes vis-à-vis de futures potentielles exportations de voitures électriques chinoises. Actuellement, les seuls véhicules électriques chinois à rentrer sur le marché automobile américain sont ceux qui sont produits en Chine par les acteurs américains et européens.
Tesla et Volkswagen font partie de ces entreprises dont les voitures électriques sont construites en Chine. Mais le candidat aux élections présidentielles de 2024 vise plus exactement les constructeurs chinois. "La Chine est en train de construire deux énormes usines où elle va construire des voitures au Mexique, et elle...Lire la suite sur Autoplus